8

Critique de The Amazing Spider-Man #1

par Blackiruah le mer. 24 août 2016 Staff

Rédiger une critique
Après un run grandiose où le Dr Octopus avait pris possession du corps de Spider-Man pour devenir « supérieur », Peter Parker finit par reprendre les rênes. Ainsi, ce dernier va devoir découvrir les changements plus que significatifs de sa vie tout en retrouvant notre cher Spider-man drôle et avant tout… poisseux…

Ce premier volume de cette nouvelle mouture de la série “Amazing Spider-man” est un réel retour aux sources pour le héros. Dès les premières pages, Dan Slott ressort tous les éléments qui font de Spider-man un héros si attachant. Nous retrouvons son côté gaffeur, bien évidemment, laissant place à des scènes amusantes (voir cocasses) mais aussi le Peter Parker au grand cœur qui va devoir se confronter aux conséquences des actes de Spider Octopus, que ça soit dans la vie active (où il découvrira, entre autres, qu’il est dorénavant le PDG d’une société) ou face à des ennemis qui ont soif de vengeance.

Dan Slott fait partie de ces scénaristes qui sont parfaitement à l’aise avec les codes du genre super héroïque (on pourrait ajouter Jason Aaron ou Al Ewing aussi actuellement), la preuve avec sa gestion du crossover « Original Sin » dont il se sert pour amener une nouvelle dimension à son récit : Peter Parker va découvrir qu’Ezekiel avait trouvé une seconde personne avec des dons de l’araignée. Il va partir ainsi la retrouver, ce qui va entraîner des conséquences non négligeables…
Malin est ce scénariste qui parvient dès les premières pages à réinstaurer toute l’atmosphère d’un bon vieux Amazing Spider-man tout en posant plusieurs nouvelles sous intrigues intéressantes. Cet arc se lit comme du petit lait bien aidé par son rythme très agréable et ses scènes d’action réussies.

D’ailleurs, ces dernières sont parfaitement illustrées par Humberto Ramos, expert dans les scènes en mouvement, qui aime toujours autant déformer les corps au service du dynamisme. Je trouve que ça fonctionne à merveille sur la franchise de l’araignée donnant un côté bestial aux personnages. Notons aussi certains nouveaux designs convaincants notamment celui de « Silk » que j’ai beaucoup apprécié.

Bref, ce relaunch d’ « Amazing spider-man » démarre sur les chapeaux de roue : c’est beau, c’est fun, la lecture est fluide et Dan Slott réussit le pari d’installer plusieurs intrigues et de nouveaux personnages marquants en seulement un arc ! C’est (pour l’instant) un retour réussi qui montre encore et toujours que ce run est et sera mémorable : un must have… assurément !

En bref

Après un run grandiose où le Dr Octopus avait pris possession du corps de Spider-Man pour devenir « supérieur », Peter Parker finit par reprendre les rênes. Ainsi, ce dernier va devoir découvrir les changements plus que significatifs de sa vie tout en retrouvant notre cher Spider-man drôle et avant tout… poisseux… Ce premier volume de cette nouvelle mouture de la série “Amazing Spider-man” est un réel retour aux sources pour le héros. Dès les premières pages, Dan Slott ressort tous les éléments qui font de Spider-man un héros si attachant. Nous retrouvons son côté gaffeur bien évidemment laissant place à des scènes amusantes (voir cocasses) mais aussi le Peter Parker au grand cœur qui va devoir se confronter aux conséquences des actes de Spider Octopus que ça soit dans la vie active (où il découvrira, entre autres, qu’il est dorénavant le PDG d’une société) ou face à des ennemis qui ont soif de vengeance. Dan Slott fait partie de ces scénaristes qui sont parfaitement à l’aise avec les codes du genre super héroïque (on pourrait ajouter Jason Aaron ou Al Ewing aussi actuellement), la preuve avec sa gestion du crossover « Original Sin » dont il se sert pour amener une nouvelle dimension à son récit : Peter Parker va découvrir qu’Ezekiel avait trouvé une seconde personne avec des dons de l’araignée. Il va partir ainsi la retrouver qui va entrainer des conséquences non négligeables… Malin est ce scénariste qui parvient dès les premières pages à réinstaurer toute l’atmosphère d’un bon vieux Amazing Spider-man tout en posant plusieurs nouvelles sous intrigues intéressantes. Ce nouvel opus se lit comme du petit lait bien aidé par son rythme très agréable bien entretenu par plusieurs scènes d’action réussies. D’ailleurs, ces dernières sont parfaitement illustrées par Humberto Ramos, expert dans les scènes dynamiques, qui aime toujours autant déformer les corps au service du dynamisme. Je trouve que ça fonctionne à merveille sur la franchise de l’araignée donnant un côté bestial aux personnages. Notons aussi certains nouveaux designs convaincants notamment celui de « Silk » que j’ai beaucoup apprécié. Bref, ce relaunch d’ « Amazing spider-man » démarre sur les chapeaux de roue : c’est beau, c’est fun, la lecture est fluide et Dan Slott réussit le pari d’installer plusieurs intrigues et de nouveaux personnages marquants en seulement un arc ! C’est (pour l’instant) un retour réussi qui montre encore et toujours que ce run est et sera mémorable : un must have… assurément !

8
Blackiruah Suivre Blackiruah Toutes ses critiques (486)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
20,00€
Boutique en ligne
20,00€
Boutique en ligne
20,00€
Laissez un commentaire