7

Critique de Star Wars - Legacy #7

par Le Doc le dim. 12 mars 2017 Staff

Rédiger une critique
Septième tome de "Star Wars : Legacy", "Tatooine" reprend les épisodes 37 à 41 de la série principalement pilotée par John Ostrander et Jan Duursema. Ce "point le plus reculé de la galaxie" est une étape importante dans l'Histoire de la famille Skywalker et l'apparition fantomatique de Luke va se charger de le rappeler à son descendant dans l'une des meilleures scènes de cet arc narratif en quatre chapitres.

Après les événements de "Vector" et ceux qui ont conduit à la défaite de Dark Krayt, de nouvelles alliances se créent et Dark Wyyrlok déplace ses pions. Mais pour le moment, cette course pour le pouvoir sert de toile de fond à une histoire qui se concentre sur le trio qui est au coeur de la série : Cade Skywalker, Jariah Syn et Deliah Blue. Les compagnons ont repris leur activité de pirates, s'attirant au passage les foudres de l'organisation criminelle connue sous le nom de Soleil Noir...mais les choses ne sont plus comme avant. La dynamique entre les personnages a changé...Cade est souvent maussade, au bord du gouffre; Deliah Blue doute de plus en plus et Jariah, avec sa bonne humeur naturelle, tente de maintenir un minimum de cohésion.
La caractérisation est d'une grande justesse et rend l'évolution des ces personnages toujours aussi intéressante à suivre au fil des épisodes...

La halte forcée sur Tatooine pour cause de problèmes mécaniques sera l'occasion de nombreux rebondissements, qui impliqueront une Moff corrompue, le Soleil Noir, des tueurs Anzati, la demi-soeur de Cade Skywalker...et même sa mère, la dangereuse Morrigan Corde. Les deux auteurs impriment un très bon rythme au récit : les multiples actions s'entrecroisent avec fluidité et efficacité et le souffle ne retombe jamais. Après ces péripéties, l'épisode 40 se conclue sur une dernière page légère et enjouée...pour le moment...

Le numéro 41 est par contre l'un des plus mauvais de la série. "La Mort d'un Rogue" est centré sur Hondo Karr, mandalorien devenu stormtrooper devenu membre de l'Escadron Rogue. John Ostrander développe le passé de Karr, un passé qui lui revient en pleine figure et qui le décide à renouer avec les siens. Hondo Karr est un personnage très, mais alors très secondaire qui n'était jusqu'alors apparu que dans trois épisodes (j'ai même failli l'oublier). Contrairement à l'Amiral Stazi, son histoire n'apporte rien du tout au grand plan d'ensemble et cela se ressent sur l'intérêt scénaristique de ces 22 pages qui en devient très limité. D'ailleurs, la dernière case amène une suite...qui n'est finalement jamais arrivée.
On est loin de la qualité habituelle des scénarios de John Ostrander...et les planches du dessinateur de passage Kajo Baldisimo sont bien faiblardes par rapport à celles de Jan Duursema...

En bref

7
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (536)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Star Wars - Legacy
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)