7

Critique de Les deux coeurs de l'Égypte #1

par vedge le ven. 18 mai 2018 Staff

Rédiger une critique
Je n’ai d'abord pas ouvert la BD.
C’est rare. Mais savoir qu’un scénariste, féru de l’Égypte, qui semble aussi avoir un lien métaphysique avec elle et que j’apprécie particulièrement, a mis vingt ans pour en parfaire le scénario force le respect et explique la retenue.
Ajouté à cela deux dessinateur, d’égale renommée, ayant participé chacun à l’illustration d’autres scénarios de Makyo, et qui se partagent le récit; Calore pour l’époque contemporaine (9 planches) et Sicomoro pour la période antique (53 planches).
L’attente est donc grande avant d’ouvrir l’ouvrage.
Une fois ouvert, c’est un voyage dans le temps et l’espace auquel nous sommes conviés.
Loin de l’esprit cartésien, l’Egypte ses mystères et sa conception de l’univers, nous attire et nous ensorcelle.
Avec Anoukis, prêtre amoureux et serviteur fidèle, nous arpentons les arcanes politiques et religieuses de cette civilisation ancestrale.
Servi par un dessin sombre parfois, mais au combien expressif, nous faisons connaissance avec le mysticisme égyptien et sa force intemporelle.
Pour soigner un enfant, un prêtre peut-il défier le temps avec pour seule technologie des incantations aux dieux ?
La suite de la série nous le précisera mais passé et présent de cette fresque historique et ésotérique, nous emporte loin des codes et des habitudes de la BD.
Makyo a cheminé longtemps mais le récit en valait la peine ; Il a de plus su s’entourer de deux dessinateurs aux styles différents mais complémentaires.
Les rêves égyptiens prennent corps dans un puissant ouvrage.

En bref

7
vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (2283)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)