10

Critique de Berserk

par Apollon13 le lun. 25 mai 1970

Rédiger une critique
Berzerk semble enfin parti pour avoir une publication durable en france et c'est tant mieu ! Petit topo sur la série :

Manga en constante évolution, graphisme, scénario et profondeur des personnages, tout évolue.

Si dans les tout premiers tomes les dessins ne sont pas extraordinaires, ils évoluent vite pour devenir réellement magnifiques.

Le scénario est vraiment énorme. L'auteur arrive à négocier des virages énormes (c'est pas juste la disparition d'un perso secondaire ou la découverte d'un vague secret). On à beau en être à 31 volumes (au japon) on est toujours tenu en haleine car les quelques gros virages (en gros 2 sur les 30 volumes) permettent un bon équilibre entre progression du scénar (on passe pas 3volumes à attendre qu'il se passe un truc) et renouvellement (on peu dire en quelques sorte que ce manga est en plusieur saison séparé par les fameux virages)

Mais ce que je trouve vraiment fort dans ce manga c'est les personnages. Si au début les 2 personnages principaux répondent à des schéma "classiques"(guts le bourrin associal au lourd passé et griffith le génie à qui tout réussi) ils évolueront, changeront tout en restant crédible, le tout entouré de personages plus secondaires mais aussi très travaillés.

Incontournable donc mais petit avertissement : Si ce manga est distribué sous plastique avec la mention "public averti" ce n'est pas juste pour éviter que vous le lisiez en magasin... Ce manga est violent au niveau tripaille, mais aussi au niveau des évènement traumatisant que vivent les perso. Incontournable mais à éviter de preter au petit frère quand meme ;)

En bref

10
Apollon13 Suivre Apollon13 Toutes ses critiques (35)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Berserk
8
Berserk T.33

Berserk T.33 Staff

Lire la critique de Berserk T.33

8
Berserk T.32

Berserk T.32 Staff

Lire la critique de Berserk T.32

Boutique en ligne
6,90€
Boutique en ligne
6,90€
Boutique en ligne
6,90€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)