8

Critique de Parasites amoureux #3

par Auray le lun. 19 juil. 2021 Staff

Rédiger une critique
Un amour d'insecte

Parasites amoureux nous aura intrigués jusqu'au bout de ses trois tomes. Pas vraiment une histoire d'amour à l'eau de rose normal, et, ne surfant pas non plus sur le chemin de l'horreur complètement. Mais, justement, le scénariste Suguru Miaki fait vraiment partie de ces jeunes auteurs qui ne nous amène pas sur le chemin de la facilité. Personnellement, j'adore sortir des sentiers battus.

D'ailleurs, son interview en fin de tome met en avant ses troubles du comportement à l'adolescence. Lui-même s'imaginait avoir cette espèce d' qui lui parlait sans cesse, et qui servait même d'excuse quand il était dans le tort. On évite comme ça d'être face à ses multiples erreurs, de déprimer, voire à la longue, se suicider. Apparemment, ça peut bien lui avoir sauvé la mise cette histoire.

De plus, d'une manière plus formelle, la postface permet également de savoir les secrets de création concernant Sanagi/Takao. On ne l'aurait jamais vu tout seul et c'est important ces petits secrets de créations.

Par contre, est-ce que ça va libérer Kôsaka et Sanagi ? Comme je l'ai spécifié au début, on parle aussi bien de romance que d'horreur liée à ce parasite. Il faut quand même s'imaginer l'avoir en permanence dans le corps et nous diriger, nous forcer à être le contraire de ce que l'on est, et même, pourquoi pas, aimer quelqu'un qui nous aurait pas attirés au premier abord.

Et, si on voyait cette fatalité sous un autre angle, et si, en fait, ça ne pouvait que les sauver, plutôt que les pousser lentement, mais sûrement, à la déprime, puis, la mort. Ce troisième tome empruntera en permanence ce chemin, quitte à troubler tous les protagonistes et les lecteurs au passage. Au final, on aura une fin joyeuse... et malheureuse à la fois ! J'adore les phrases comme celle que je viens d'écrire ! Elle sert bien entendu à vous titiller, mais elle reflète aussi tellement la vérité pour ceux qui ont lu le manga.

Et j'espère que vous ferez partie de cette aventure extraordinaire ! Vous aussi, osez sortir de votre zone de confort, et, partez découvrir cette série en trois tomes de Suguru Miaki, sur les dessins de Yuki Hotate. Lui aussi a été marqué par cette série, on le lit à la toute fin. Son trait me semble toujours près de celui de Kei Tome et son « Sing Yesterday for me ». Décidément, il va falloir garder un œil de temps en temps sur la collection Moonlight de chez Delcourt/Tonkam.

En bref

« Est-ce que... j'ai raté un détail important ? »

8
Positif

Un scénario qui sort de l'ordinaire

Une fin mi-figue mi-raisin

Un dessin qui illustre parfaitement la mélancolie

Les postfaces

Negatif

Va falloir garder la patate après cette lecture !

Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (544)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Parasites amoureux
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)