3

Critique de Dragon Ball Super #5

par Charlie One le sam. 22 déc. 2018 Staff

Rédiger une critique
Le tome fatidique

Nous voilà déjà arrivé au 5ème tome de Dragon Ball Super, un tome charnière ayant comme lourde tâche de conclure l'arc Goku Black et lancer celui du tournoi des univers.  

Malheureusement, ce nouvel opus déçoit. Encore.  

Un dernier acte indigeste 

Toyotaro continue sur sa lancée, bien décidé à complexifier outre mesure un affrontement impossible entre un immortel et Goku, le dieu qui n'en est pas un.   

En 2 chapitres seulement, on ne dénombre pas moins de 6 moments pouvant être qualifiés de décisifs. C'est trop. Indigeste même. Entre nouvelle technique de désintégration, fausse mort et multiplication à l'infini du nombre d'adversaires, au point de rendre parodique le concept même de la surenchère, le mangaka se perd. A vouloir absolument concrétiser toutes ses idées, celles-ci n'ont pas l'impact espéré et donnent l'impression de faire durer l'affrontement artificiellement. Cela, jusqu'au rebondissement sonnant la fin définitive de Zamasu et qui pourrait servir de définition à anticlimax. Une preuve, s'il en faut, que cette suite n'est pas à prendre au sérieux. Du tout. 

Et maintenant…?

Après avoir dit au revoir une énième fois à Miraï Trunks, DBS enchaine sur un chapitre "entrainement et vie quotidienne" ne servant strictement à rien, si ce n'est prendre de la place et nous informer de la nouvelle grossesse de Bulma. OK. En matière de transition d'un arc à un autre, je crois que je préfère encore les encadrés de contexte...  

Goku s'ennuyant au moins autant que nous, ce grand dadais décide à ce moment de relancer Maitre Zen-O au sujet du tournoi inter-univers. Ponctuant ce 5ème volume, Toyotaro nous dévoile une galerie de dieux de la destruction au chara design décourageant, allant de la souris au clown ?!! Un tableau qui enthousiasme notre héros à défaut d'avoir le même effet sur le lecteur. On sent que l'on part à nouveau sur un arc narratif aux enjeux proches du néant malgré quelques lignes de dialogues insistant sur le contraire. 

En bref

Bilan : Si vous avez tenu jusqu'à présent, peut-être est-il temps d'arrêter les frais. Incapable de jouer correctement la carte de la nostalgie, il devient clair que Dragon Ball Super n'a pas non plus de grandes ambitions sur le long terme. Voire aucune.

3
Charlie One Suivre Charlie One Toutes ses critiques (311)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 3 0 Commenter !
Autres critiques de Dragon Ball Super
Boutique en ligne
6,90€
Boutique en ligne
6,90€
Boutique en ligne
6,90€
Boutique en ligne
6,90€
Laissez un commentaire
Commentaires (1)
  • Ksndr
    Staff

    Eh bien...