8

Critique de Batman Legend #3

par Le Doc le jeu. 17 janv. 2019 Staff

Rédiger une critique
Batman Legend #3

Les masques et leurs multiples symboliques sont au coeur des quatre épisodes au sommaire du troisième numéro de Batman Legend.


 Dans Batman #518 et 519, le scénariste Doug Moench a choisi de faire revenir un vilain de sa création, Roman Sionis alias Black Mask. Héritier d'un empire cosmétique, Roman Sionis a toute sa vie été fasciné par les masques, ceux que portent les gens littéralement ou métaphoriquement en société (pour lui, le masque représentait aussi l'hypocrisie de ses parents). Ses activités l'ont mené sur des chemins tortueux et il est devenu le criminel Black Mask, leader de la Société des Fausses Faces. Sa dernière rencontre avec Batman l'a privé de son visage, brûlé après un incendie (encore un masque à porter).   


 Les premières pages du #518 présentent Black Mask comme un gangster trapu à la Edward G. Robinson, un cinglé parlant seul à sa collection de masques. Il fait passer un test à un Johnny Lamonica, un tueur qui veut rejoindre son gang sans se douter que le bonhomme joue double jeu. Lamonica travaille en effet pour Turk, un concurrent de Black Mask qui veut s'emparer de son territoire. Et le test en question consiste à tuer un invité de la soirée costumée qui se tient au manoir Wayne. Les masques, toujours les masques...  


 Ces épisodes se déroulent après la période Knightfall/Knightquest. Bruce Wayne est toujours hanté par ses choix qui ont éloigné Alfred et ont malmené ses relations avec le commissaire Gordon qui ne veut plus entendre parler de lui. Le héros doute (avec cette fameuse question qui est revenue à plusieurs reprises tout au long de sa carrière...qui est le véritable masque : Batman ou Bruce ?) et parallèlement, on suit le parcours de Gordon qui cherche sa place dans un service de police en reconstruction. Intéressant, plein de rebondissements en tout genre, autant au niveau de l'action que de la vie privée des protagonistes, avec une partie graphique toujours aussi étonnante malgré ses nombreux "défauts" (Kelley Jones fait des choses qui ne devraient pas fonctionner...et pourtant ça passe souvent).  


 Le court arc narratif de Legends of The Dark Knight (#39 et 40 U.S.) a pour titre...Masque ! Après une échauffourée dans une ruelle, Batman perd connaissance. Le Croisé à la cape se réveille dans une chambre d'hôpital et apprend de la bouche d'un psychiatre qu'il a sombré dans l'alcoolisme après être sorti de l'orphelinat suite au décès de ses parents et que Batman n'a jamais existé, que cette personnalité n'est qu'une expression de sa névrose hystérique.  


Masque est écrit et dessiné par le britannique Bryan Talbot, le talentueux auteur des Aventures de Luther Arkwright (pour ne citer qu'un seul titre parmi tant de bandes dessinées brillantes). Talbot construit efficacement son suspense et nourrit le mystère dans lequel le héros est plongé de visions intrigantes et hautement symboliques. Une réflexion sur l'identité du héros superbement illustrée (et quel découpage !) qui confirme la grande richesse du titre anthologique Legends of the Dark Knight...  





En bref

8
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (642)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Batman Legend
Laissez un commentaire
Commentaires (0)