7

Critique de Venom #1

par Le Doc le mer. 6 févr. 2019 Staff

Rédiger une critique
Nouveau départ !

Cela fait maintenant pas mal de temps que je n'ai pas suivi le parcours éditorial de Venom. Je n'ai pas lu les dernières séries, je n'ai pas lu les multiples sagas/crossovers comme Poison X, Venomized ou encore Venomverse. Mais ça ne m'a pas gêné pour aborder la lecture du numéro 1 de la nouvelle série chapeautée par Donny Cates et Ryan Stegman, ce qui en fait un Fresh Start (Nouveau Départ) réussi, car tout à fait abordable pour le lecteur attiré par le travail de cette nouvelle équipe créative.

Après un passage par les hors-séries Spider-Man, Venom retrouve donc une revue à son nom à l'occasion du Fresh Start. Et le début de ce nouveau titre est particulièrement prometteur. Le premier épisode s'ouvre sur une scène surgie d'un lointain passé qui est d'emblée décrite comme un cauchemar...un cauchemar qui a des accents de réalité. Eddie Brock se réveille alors dans un appartement minable et on apprend que quelque chose ne vas pas avec le symbiote et qu'Eddie doit lutter par tous les moyens pour le contrôler. Les informations sont distillées efficacement dans les premières pages et le mystère s'épaissit de plus en plus après la rencontre de l'anti-héros avec un vétéran qui semble savoir beaucoup de choses sur les symbiotes Klyntar.

J'ai rarement vu le dessinateur Ryan Stegman aussi inspiré que sur cette atmosphère horrifico-conspirationniste qui va enrichir la mythologie de Venom de nouvelles révélations au fil des mois, par la série mensuelle et par les différentes numéros spéciaux regroupés sous la bannière Web of Venom. La direction prise par Donny Cates est intrigante et les graphismes sont percutants. Une très bonne entrée en matière !

En attendant d'autres publications Venom (la mini-série First Host et les Web of Venom), le sommaire de ce numéro 1 est complété par un récit court de Declan Shalvey qui présente un Punisher "vénomisé" et les deux premiers numéros de la mini-série Edge of Spider-Geddon centré sur les personnages de Spider-Punk et Peni Parker. Edge... est là pour nous familiariser à nouveau avec les Spider-(Wo)Men alternatifs avant leur prochain combat contre les héritiers dans la saga Spider-Geddon, suite de Spider-Verse. C'est inégal tout de même au niveau des dessins (je goûte toujours aussi peu les pages de Gerardo Sandoval) mais chaque segment a son style, sa personnalité propre et cette virée dans d'autres dimensions est plutôt divertissante...sur le moment, car j'ai quand même l'impression (j'en suis même sûr) que le tout ne restera pas gravé dans ma mémoire...

En bref

7,50 EUR pour une seule série vraiment intéressante, c'est beaucoup (même avec une illustration exclusive signée Paul Renaud en cadeau)...en attendant une deuxième moitié de sommaire moins anecdotique...

7
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (454)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Venom
6
Venom T.2

Venom T.2 Staff

Lire la critique de Venom T.2

7
Venom T.2

Venom T.2 Staff

Lire la critique de Venom T.2

Boutique en ligne
7,50€
Boutique en ligne
7,50€
Boutique en ligne
7,50€
Laissez un commentaire