7

Critique de Liaisons dangereuses - Préliminaires #2

par vedge le mar. 12 févr. 2019 Staff

Rédiger une critique
L’éducation d’une femme libre

Après le premier tome qui nous a permis de voir comme le jeune Sébastien est devenu Marquis de Valmont, ce deuxième opus s’intéresse au personnage féminin des « Liaisons dangereuses » de Pierre Choderlos de Laclos.

On y voit l’enfance, préservée puis tragique de la jeune Isabelle et les évènements qui vont l’amener à devenir la veuve du Marquis de Merteuil.

Les auteurs présentent la fausse liberté d’esprit des lumières quant à l’égalité des sexes ; Ils montrent que « l’amour physique est sans issue » comme le disait le faux libertin Gainsbourg, et que le cœur a ses raisons que l’âme la plus calculatrice et raisonnée ne peut vaincre.

En fin de tome, la rencontre des deux personnages du roman promet une suite romanesque peut-être inattendue.

Cette série bénéficie de dessins aux traits fins, aux couleurs délicieusement passées, qui jouent avec l’ombre et la lumière pour mettre sur les visages l’innocence la plus pure ou les dessins les plus noirs.

Les dialogues sont très bien dans le contexte de vocabulaire et de tournures de l’époque, même en dehors des relations épistolaires des personnages.

Loin de l’odeur de soufre que l’on prête au roman, il montre des êtres humains, jeunes ou vieux, au prise avec leurs contradictions et leurs envies de bien faire, pour que leur vie soit en partie à l’image de ce qu’ils en avaient rêvé ; Plus tendre que libertins finalement.

En bref

Un récit qui s’intéresse aux personnages du roman de Pierre Choderlos de Laclos, en montrant leur fragilité derrière leur libertinage, sur un dessin tout en finesse et en sensibilité.

7
vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (1902)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Liaisons dangereuses - Préliminaires
Boutique en ligne
14,95€
Boutique en ligne
14,95€
Laissez un commentaire