6

Critique de Chambre obscure #2

par ginevra le ven. 29 mars 2019 Staff

Rédiger une critique
Un policier et une aventurière.

Ce diptyque met en scène une famille bourgeoise du début du XXe siècle. Elle a connu des temps meilleurs et doit se contenter d'un seul domestique. Le grand-père, un rien sénile, a dilapidé sa fortune au jeu dans sa jeunesse. Sa fille Alma a hérité de son attrait pour le jeu, mais aussi pour l'aventure. Et la petite-fille Séraphine voue une admiration sans bornes à sa tante. Suite au vol de 3 tableaux de famille sans valeur marchande, les évènements s'emballent. La fin est surprenante et explique le titre de la série.

Cyril Bonin a réussi une aventure policière digne des auteurs du début du XXe siècle avec un inspecteur opiniâtre pour résoudre le mystère de ce vol. De quoi réveiller quelques soupçons au sein de la famille… et débuter une idylle entre l'aventurière et le policier. Je lui ferai juste un reproche concernant les graphismes des femmes qui ont des cous très longs et minces ce qui leur donne un aspect un peu étrange.

Cela donne une lecture agréable mais pas inoubliable.

En bref

6
ginevra Suivre ginevra Toutes ses critiques (1820)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Chambre obscure
Boutique en ligne
14,50€
Boutique en ligne
14,50€
Boutique en ligne
14,50€
Boutique en ligne
14,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)