7

Critique de Star Wars - Icônes #8

par Le Doc le mer. 8 mai 2019 Staff

Rédiger une critique
Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand.

Au vénérable Maître Yoda ce huitième tome de la collection Star Wars - Icônes est consacré. Sept histoires dans ce volume sont rassemblées, six déjà disponibles dans les différentes revues Star Wars de Delcourt et une inédite. Comme souvent, de la revue anthologique Star Wars Tales ces récits sont majoritairement tirés...à une ou deux exceptions près. 

Yoda n'est pas au coeur de Une Question d'Honneur (par Ian Edginton et Steve Pugh). Le centre de l'attention se porte sur un soldat clone qui fait son rapport au Conseil Jedi. Une mission difficile, une échauffourée qui met l'accent sur l'action guerrière nerveuse. Yoda n'intervient vraiment que dans la dernière page, émettant ses doutes sur l'armée des clones, réflexions prophétiques comme chacun sait.

Yoda intervient sur le terrain dans le numéro spécial à son nom écrit par Jeremy Barlow et dessiné par Hoon. Un conflit sur une planète autrefois fidèle à la République l'oblige à se rendre sur place et à tout faire pour éviter que le souverain de ce monde, qu'il compte parmi ses amis, rejoigne les séparatistes. Sur place, les méthodes du sage Jedi se heurtent à l'impatience et à la colère de deux Padawans dont les maîtres viennent d'être tués. La caractérisation est soignée et la patience de Yoda va être mise à rude épreuve. C'est intense, bien écrit...mais la partie graphique ne m'a pas plu, un mélange d'inspiration manga et de décors numérisés qui ne flatte pas du tout la rétine (c'est même souvent hideux et confus dans les scènes d'action).

Machines de Guerre et Caché sont très anecdotiques. La première n'est qu'un court comic promotionnel pour une ligne de jouets. La seconde vaut plus pour l'atmosphère qui se dégage des dessins de Scott Morse (et son style très particulier) que pour ce qu'elle raconte.

Mon segment préféré dans ce sommaire est Force Fiction par l'irrésistible duo Kevin Rubio et Lucas Marangon (les créateurs de Tag & Bink). Avec Mace Windu, une parodie de Pulp Fiction était inévitable et celle-ci est vraiment très amusante, tant au niveau des dialogues que des références, gags et détails qui fourmillent dans presque toutes les cases. 

Yoda n'est qu'un personnage secondaire de L'Histoire de Yaddle, qui revient sur le terrible parcours de cet autre membre de la race inconnue de Yoda. Un récit dur et assez touchant. Le coeur des ténèbres  effectue un long retour vers le passé (700 ans avant la Bataille de Yavin) pour nous présenter un jeune Jedi du nom de Minch dont les actions auront des répercutions sur le futur parcours de Yoda. On démarre efficacement au coeur de l'action avant une escale intrigante sur une planète marécageuse bien connue. Et pour la petite histoire, Minch était le nom de Yoda dans les premières versions du scénario de L'Empire contre-attaque avant que les auteurs changent d'avis. Minch est ensuite devenu un protagoniste à part entière de la Saga des Etoiles dans cette histoire courte signée Paul Lee et Brian Horton.

En bref

Un brin inégal, ce sommaire est...mais des choses intéressantes il y a. Une bonne lecture, ce fut !

7
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (536)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Star Wars - Icônes
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)