8

Critique de Star Wars - Icônes #10

par Le Doc le lun. 16 déc. 2019 Staff

Rédiger une critique
Bo Shuda !

Comme je l'avais souligné dans mon dernier billet, l'album consacré au maître Jedi Mace Windu devait être le dernier tome de la collection Icônes. Mais Delcourt a changé d'avis et clôture cette année Star Wars (et la publication des séries placées sous la bannière Légendes depuis la reprise de Marvel Comics par la même occasion) avec un dixième (et cette fois-ci ultime) volume qui permet à cette grosse limace de Jabba the Hutt de rejoindre cette série dédiée aux personnages emblématiques de la Saga des Etoiles. 

Le sommaire compile cinq one-shots, dont deux restés jusque ici inédits en France. Plus connu aujourd'hui pour ses récits en indépendant (Frank, Weathercraft...), le scénariste et dessinateur Jim Woodring avait écrit dans les années 90 quatre numéros spéciaux qui donnent la vedette au parrain de la pègre de Tatooine. Quatre récits dont l'action se déroule chronologiquement mais qui, pris séparément, peuvent se suffire à eux-mêmes. Ce qui est plutôt bien vu et qui a permis à Delcourt de traduire d'abord le dernier avant le premier quelques mois plus tard dans les pages de leur revue Star Wars Comics Magazine (les deuxième et troisième étant donc proposés ici pour la première fois).

Malgré un dessin un poil daté de Art Wetherell, ils sont assez savoureux ces comics de Jim Woodring. Que ce soit face à ses "relations de travail" (concurrents ou soi-disant partenaires) ou dans son cercle rapproché, Jabba ne peut faire confiance à personne et il lui faut toute sa ruse...et aussi une bonne dose de chance...pour se sortir des mauvais coups.  Et ses adversaires vont apprendre à leurs dépens qu'il ne faut jamais sous-estimer Jabba the Hutt. Les coups bas pleuvent, les retournements de situation ne manquent pas, les dialogues sont croustillants et les pointes d'humour (avec quelques chutes à l'ironie cruelle) souvent jubilatoires. 

Mais Jabba a fini par trouver plus fort que lui, comme on a pu le voir dans Le Retour du Jedi, et dans le one-shot The Jabba Tapes, le gros baveux est mort, plusieurs factions se partageant les restes de son empire. Et ces losers de Gros Jizz et Spiker (apparus pour la première fois dans Les Ombres de l'Empire) aimeraient aussi avoir leur part du gâteau. Le scénariste britannique John Wagner a imaginé une aventure peuplée de personnages pittoresques, un mélange réussi d'action et d'humour pour une lecture divertissante bien servie aux dessins par Killian Plunkett.

En bref

Grancha !

8
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (536)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Star Wars - Icônes
Boutique en ligne
15,95€
Boutique en ligne
15,95€
Boutique en ligne
15,95€
Boutique en ligne
15,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)