9

Critique de Oblivion Song #2

par Auray le dim. 2 juin 2019 Staff

Rédiger une critique
Episode 2 : Le retour d'Oblivion

Avant d'entamer ce deuxième tome d'Oblivion Song, je vous conseille de relire le tome un, ne serait-ce que pour se remettre dans l'ambiance, car tout ceci date de plus d'un an déjà. De plus, pour l'avoir fait moi-même de mon côté, il permet de s'apercevoir que la relecture reste agréable, sans compter qu'il serait bon de revoir par exemple, le cliffhanger des dernières pages pour ne rien louper, comme de prendre connaissance du nom du policier Clark Daniels, qui a participé à sauver des innocents lors du passage du monde d'Oblivion dans le nôtre... êtes-vous prêt à présent ? Alors on y va !

Après un démarrage en fanfare en France, l'attention est un peu retombé sur le dernier bébé en date de Robert Kirkman. Pourtant, vous ne devriez pas. Si vous aimez les films ou les séries, vous serez comblé tant cette histoire y retire ce qu'il y a de meilleures. Du coup, l'ensemble serait facilement adaptable sur ces supports. Certains rebondissements sont peut-être plus connus que d'autres, pourtant, on ne peut qu'être admiratif à la lecture de cette histoire. Tout a été mis en place dans le premier tome, et on commence à s'attacher au personnage de Nathan ou d'Ed, son frère et d'Heather. Il faut dire que Kirkman a un don pour humaniser rapidement un être de papier. Même les seconds rôles ne sont jamais oubliés, certains sont plus caricaturaux que d'autres comme ce directeur Ward, mais on peut citer Marco qui sort son épingle du jeu ; et tous ont une fin bien à eux. Mais ceux qui seront le plus développés, reste Nathan et son frère. Bien sûr, la confrontation de leur vision du monde suivant leur propre expérience d'Oblivion fera partie des thèmes abordés. Pourtant, ils ne restent malgré cela jamais inactif dans l'action au fil des pages, jusqu'à y avoir des conséquences inattendues et gravissimes. Enfin, de manière plus sereine, on saura enfin ce qui s'est passé lors du passage de l'Oblivion dans notre monde, voire le rôle de Nathan avec précision. Avec tous ces sujets, on ne s'ennuie finalement pas une seconde !

Pour la partie graphique, l'Italien Lorenzo De Felici reste cohérent de ce que l'on a pu voir dans le précédent tome. On ne peut être qu'ébahie par cette vue panoramique sur deux pages d'une cascade dans le chapitre deux, par exemple. Je me suis vraiment arrêté ici, alors que j'étais pris par l'histoire, d 'habitude, je le fais toujours lors de ma deuxième lecture, pour vous dire. D'autres sont à découvrir évidemment.

Sinon, on a un bestiaire toujours impressionnant, on redécouvre quelques créatures sur d'autres plans, comme on en verra de nouveaux. J'ai également admiré le visage tiré et fatigué de Nathan qui reste très expressif lors des scènes de prison, mais aussi quelques jeux d'ombre très réussis de la part d'Annalisa Leoni. Bref, ces artistes n'ont pas fini de nous faire voir tous leurs talents, et ils le prouvent !

Un tome qui sonne la fin d'un arc à la manière des grandes séries actuelles ou des films à gros budget. Je me disais que l'on aurait pu très bien terminer Oblivion Song ici, si le dernier chapitre ne s'amusait pas à nous parsemer autant d'indices pour une suite, même la dernière page fait un beau clin d'oeil à une scène oubliée... Magistrale ! On espère beaucoup pour la suite du coup, tant le niveau est monté d'un cran.

En bref

n tome deux qui termine tout ce qui a été entamé dans le tome un, ou presque, vous verrez pourquoi j'écris ça qu'à la fin de votre lecture. Cette histoire bénéficie, malgré quelques facilités, de tout le talent de Robert Kirkman et de Lorenzo De Felici, accompagné des couleurs d'Annalisa Leoni. Un scénario en béton, une vue incroyable et une colorisation bien pensée, encore un livre à ne pas louper et à posséder absolument !

9
Positif

Le scénario de Robert Kirkman

Les vues panoramiques, le bestiaire, les visages expressifs incroyables de Lorenzo De Felici

Les couleurs pertinentes d'Annalisa Leoni

Une fin pour la première « saison »

Un dénouement pour tous les personnages

Negatif

Plus d'un an d'attente, mais ça valait le coup, non ?

Quelques déjà vus, mais rien de bien grave

Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (299)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Oblivion Song
Boutique en ligne
16,50€
Boutique en ligne
16,50€
Boutique en ligne
16,50€
Boutique en ligne
16,50€
Laissez un commentaire