9

Critique de Claymore #17

par spavon le dim. 1 sept. 2019

Rédiger une critique
Souffrances

La jaquette :

Pour une fois, la jaquette paraît quelconque, bien que la dominante gris argenté,ne rende pas sa degeux, l'illustration choisie aurait pu être tout autre !

Le tome :

À peine la mort d'Isley acté, l'organisation ne perd pas une seule seconde pour s'en prendre à la dernière abyssale Riful en envoyant Alicia et Beth, une confrontation directe semble largement envisageable et promet un affrontement dantesque.

Le tome s'ouvre sur une première confrontation qui lancera les hostilités jusqu'à son ultime page, un fil rouge, on retrouvera Dietrich qui jouera le rôle du message, un oiseau de mauvais augure...

Profitant de la diversion occasionné par la fuite de Renée, Claire parvient à s'approcher de l'entité, à peine arriver à proximité qu'elle entre en interaction avec celle-ci et se retrouve confrontée à Raphaël, manifestement le réveil est amorcé, Raphaël a disparu... L'auteur nous dévoile le résultat de la fusion sur une double page, le moins que l'on puisse dire est que ça en jette !

Après s'être fait grignoter Riful doit maintenant faire face à Alicia et Beth qui entre en action, un affrontement rythmé et dynamique, vu les forces en présence nous sommes en droit de nous poser la question, pour qui le combat aurait il tourne ? S'il n'avait pas été interrompu par l'éveil de l'entité de la fusion.

Nouveau point d'orgue, elle ne manquera pas d'être le point commun à toutes les difficultés rencontrer dans chaque conflit, après les abominations voici de nouveaux monstres, d'ailleurs à peine les sept abominations éliminées, sachant que seulement six nécessite un repli de celle-ci, que l'auteur nous laisse sur un renversement de situation totale.

Conclusion :

Norihiro Yagi parvient à donner un second souffle a son récit, agrémentant son aventure de nouveaux personnage, qui introduise de nouveaux combat passionant, il n'hésite pas a sacrifier des personnages d'envergure pour donner une sensation de dureté a son œuvre.

Un tome clé à ne pas loupé.

En bref

Norihiro Yagi parvient à donner un second souffle a son récit, agrémentant son aventure de nouveaux personnage, qui introduise de nouveaux combat passionant, il n'hésite pas a sacrifier des personnages d'envergure pour donner une sensation de dureté a son œuvre. Un tome clé à ne pas loupé.

9
Positif

-Le rythme

-Les affrontements

-Riful qui en prend plein la gueule

-La fin d'Alicia ou Beth !

Negatif

-La Jaquette quelconque

spavon Suivre spavon Toutes ses critiques (19)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Claymore
Boutique en ligne
6,90€
Boutique en ligne
6,90€
Boutique en ligne
6,90€
Boutique en ligne
6,90€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)