8

Critique de Baltzar : la guerre dans le sang #1

par snoopy le mar. 10 sept. 2019 Staff

Rédiger une critique
Très bonne série en vue!

Le mois d'août fut riche en nouveautés du côté de Meian avec pas moins de trois licences qui viennent enrichir leur catalogue. Des univers très différents mais qui ont tous un point commun, la guerre. Du récit relatant la vie pleine de danger d'une marchande d'arme et de ses acolytes en passant par une quête de vengeance à la sauce ninja et l'histoire d'un jeune militaire qui se voit confier une mission des plus risquée au dix-neuvième siècle, il y a moyen de trouver facilement votre bonheur. Si les trois me séduisent d'entrée de jeu, Baltzar est celui qui m'a le plus tapé dans l'œil. Dvici Valka de chez Komikku qui retrace les grandes lignes de la guerre des pucelles fut un vrai coup de cœur ainsi qu'Isaak de chez Ki-oon qui met en scène la quête de vengeance d'un samouraï devenu mercenaire dans l'Europe des années 1620. Stratégies militaires, complots et batailles épiques sont clairement ma came d'où cette grande impatience. Gunka no Baltzar est une série en cours au Japon depuis 2011 aux éditions Shinchôsha comptant déjà onze volumes et signée Michitsune Nakajima. Ce dernier est déjà connu dans nos contrées avec la parution aux éditions Clair de lune du one-shot La bataille de Sekiheki qui retrace en partie l'histoire des Trois Royaumes. Pour ma part, je découvre son travail avec Baltzar qui nous conte le récit réaliste et haletant d'un jeune commandant envoyé en mission par son armée en vue de militariser un des pays annexé à l'empire. L'auteur souhaite mettre en lumière une vision de la guerre bien particulière, celle de ceux qui n'y ont encore jamais été confronté. Verdict? Passionnant, complexe, très bien ficelé, la série dépasse déjà toutes mes espérances au bout de seulement deux tomes!

" Votre carrière dépend de vos résultats lors de cette mission. Si vous ne vous montrez pas à la hauteur, ne pensez pas à rentrer au pays comme ça! A-A vos ordres! "

On reconnait immédiatement un auteur qui sait captiver son lectorat. Nakajima Michitsune en fait partie tout simplement parce qu'il assure aussi bien à l'écrit qu'au dessin. Dès les premiers chapitre, on sent qu'il maîtrise son sujet, qu'on est face à une intrigue au fort potentiel de développement et qu'on va prendre littéralement son pied. L'une des forces du récit, c'est qu'on accroche très rapidement au concept mais aussi à la personnalité du personnage principal, le jeune commandant Bern Baltzar. Ce dernier n'aura de cesse de nous étonner au fil des pages que ce soit par ses prises de décisions parfois avisées parfois moins ou encore la façon dont il perçoit le contexte dans lequel il est plongé. En effet, ce dernier se voit confier une mission de la plus haute importance à savoir enseigner à l'école militaire du Baseland, un pays qui fait partie de l'empire mais qui n'a pour le moment encore jamais participé à une guerre. Alors dit comme ceci, la mission s'annonce plutôt tranquille jusqu'à ce que notre héros atterrisse là bas et qu'on comprenne qu'il y a plusieurs missions derrière la mission d'enseignement. Ce qu'on apprécie énormément, c'est de voir le jeu se corser au fil des découvertes autour du fonctionnement du Baseland, de l'ambiance tendue qui y règne et de la perception des habitants vis à vis de l'école militaire. C'est cette difficulté qu'on découvre de plus en plus accrue qui rend l'intrigue si captivante, l'auteur nous la vend petit à petit et fait peser de plus en plus de poids sur les épaules de notre commandant. On est donc très curieux de voir la façon dont notre héros va s'y prendre pour mener à bien ses objectifs.

Bern nous apparaît comme un personnage censé, malin avec un petit côté manipulateur. Il peut être à la fois un excellent observateur, prudent et réfléchit même s'il est face à une injustice mais il peut aussi faire de l'excès de zèle et se montrer trop confiant. Ceci lui vaudra d'ailleurs de gros ennuis comme nous le démontre si bien l’événement en fin du volume, composer avec le pouvoir en place sera d'ailleurs loin d'être une partie de plaisir et constitue l'un des défis de notre héros. Il va d'ailleurs déjà nous en mettre plein les mirettes nous révélant alors au grand jour son côté stratège hors pair et sa force d'esprit face à une situation plus que critique. On dénote une belle montée en puissance, on ne peut alors s'empêcher de frissonner à l'idée de lire une suite qui va très certainement poursuivre sur cette excellente lancée.

Parallèlement à tout ceci, on prend beaucoup de plaisir à découvrir le Baseland aux côtés de Bern, l'auteur s'y prend très bien pour nous plonger dans l'ambiance de l'école militaire distillant de ci de là des informations sur comment préparer une guerre, les différents corps de l'armée et les nouvelles technologies sur le marché. Les personnages secondaires ne sont pas en reste non plus, on sent que certains sortent déjà du lot et on a hâte d'en découvrir plus à leur sujet. Bref, c'est du très bon!

En ce qui concerne les graphismes, là encore l'artiste nous gratifie d'un travail remarquable tant il parvient à nous immerger totalement dans l'ambiance de son récit. C'est maîtrisé et fourmillant de détails que ce soit au niveau des décors mais aussi des costumes, des accessoires et des lieux. Les chara-design sont propres associé à une palette d'expressions bien garnie, la mise en scène est recherchée, dynamique et sert parfaitement la dynamique du récit. En quelques mots, un vrai régal pour les yeux!

Côté édition, on est une fois de plus gâté par l'éditeur qui fournit ici un travail de très bonne qualité. On apprécie le travail soigné de l'ouvrage dans l'ensemble, l'effet stylé sur le titre et les illustrations en couleurs mais aussi les petits bonus en fin de tome.

En bref

Porté par des graphismes très réussis, ce premier volume s'offre un excellent démarrage nous laissant avec la douce impression que le frisson sera au rendez-vous à chaque nouvel opus. Sous le charme de l'intrigue aux multiples enjeux avec une difficulté qui ne cesse de s'intensifier et des perspectives qui promettent du lourd pour la suite, on apprécie également la galerie de personnages qui se révèle déjà très plaisante. Impatiente de retrouver notre charismatique commandant qui va très certainement nous en mettre encore plein la vue. Petit coup de cœur!

8
snoopy Suivre snoopy Toutes ses critiques (476)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Baltzar : la guerre dans le sang
Boutique en ligne
6,95€
Boutique en ligne
6,95€
Boutique en ligne
6,95€
Laissez un commentaire