7

Critique de Vampire State Building #2

par Le Doc le dim. 1 déc. 2019 Staff

Rédiger une critique
Ce n'est pas une prise d'otages classique...

La nuit cauchemardesque de la poignée de survivants piégés dans l'Empire State Building est loin d'être terminée. Le maître de la Hamatsa s'est réveillé et s'apprête à lâcher ses hordes de vampires sur le monde. Le tome 2 de Vampire State Building, scénarisé par Ange et Patrick Renault et dessiné par Charles Adlard, qui vient de terminer sa (très) longue prestation sur The Walking Dead, reprend directement là où le tome 1 s'était arrêté. 

Le déroulement de l'histoire est divisé en deux. On suit parallèlement les efforts de Terry, Mary et Jackson pour échapper aux vampires à l'intérieur du gratte-ciel et ceux des flics et des scientifiques à l'extérieur pour trouver une solution à cette horrible situation. C'est fluide, bien rythmé (ça va très vite) et les scénaristes ont concocté de nombreuses péripéties pour tenir en haleine jusqu'au bout. En quelques pages, le récit s'est recentré sur un petit groupe dans une ambiance de survival  horrifique qui reste aussi classique que bien fichu dans sa construction, avec des moments intenses et gores.

La caractérisation va à l'essentiel et se fait principalement dans l'action. Après l'exposition rapide du premier tome, on en apprend un petit peu plus sur la relation entre Terry et Mary et le personnage du flic prend un peu plus d'importance, surtout dans les décisions difficiles qu'il doit prendre. Bon, ça reste léger car Vampire State Building est avant tout une grosse série B d'action mâtinée d'horreur mais ce sont des petites touches bienvenues dans cet enfer où les éléments se déchaînent jusqu'à un efficace final en deux temps.

La partie graphique est solide...c'est du bon Charles Adlard et si j'ai plus l'habitude de le lire en noir et blanc après autant d'années sur The Walking Dead, le travail de Sébastien Gérard sur les couleurs est intéressant, notamment  dans les cases d'incendies (avec de chouettes effets et contrastes) et lorsque la tempête éclate. 



En bref

Je le répète : "Vampire State Building", c'est de la série B...et de la bonne série B. Le genre de lecture qui ne devrait pas s'imprimer durablement dans la mémoire, mais qui offre un bon moment, rapide et spectaculaire. Peut-être un peu trop rapide pour les 15 euros de l'album tout de même....

7
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (503)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Vampire State Building
Boutique en ligne
14,95€
Boutique en ligne
14,95€
Boutique en ligne
14,95€
Boutique en ligne
14,95€
Laissez un commentaire