7

Critique de Marvel Two-In-One #4

par Le Doc le jeu. 30 janv. 2020 Staff

Rédiger une critique
La Chose et Captain America...ensemble !

J'ai découvert cet épisode dans la récente Intégrale Marvel Two-In-One 1973-1975 de Panini (car je n'ai pas le Spécial Strange #2 dans lequel le numéro a été traduit pour la première fois). Pour rappel, le principe de Marvel Two-In-One, dont Steve Gerber fut le premier scénariste, était d'allier la Chose à un autre super-héros Marvel le temps d'un épisode...ou plus car MTiO #4 et 5 forment un diptyque illustré par le prolifique Sal Buscema (qui était depuis 1972 le dessinateur régulier de la série de Captain America).

J'ai toujours trouvé amusant la façon dont ces rencontres étaient orchestrées. MTiO #4 débute tranquillement par une visite au zoo. Dans le #2, Steve Gerber a fait de Ben Grimm le gardien un peu malgré lui de Wundarr, un pastiche de Superman doté de l'esprit d'un enfant. On retrouve donc la Chose en train de faire le babysitter, ce qu'il n'apprécie que modérément. Mais le lecteur sait bien que sous son aspect bourru, Ben s'est pris d'affection pour Wundarr qui a hélas la fâcheuse manie de s'attirer des ennuis. Parce qu'il ne comprend pas pourquoi les animaux devraient rester en cage, le grand gamin les libère et déclenche une panique. 

Alors que Ben tente de rétablir l'ordre, il reçoit l'aide de Captain America qui se promenait justement cet après-midi là au Zoo de Central Park avec sa petite amie Sharon Carter (le monde est petit). Et pour calmer un Wundarr en pleurs, qui de mieux que son amie Namorita, qui traînait aussi par là avec sa co-locataire (la cousine de Namor étudiait alors à la fac de Long Island). Eh oui, on ne peut pas faire un pas à New-York sans tomber sur un super-héros.

Le calme revenu, Ben propose à Steve et Sharon de prendre un caoua au Baxter Building. Pas très excitant ? C'est compter sans la maladresse de la Chose qui déclenche par inadvertance la machine à voyager le temps de Fatalis sur laquelle travaillait Reed. Apparaît alors Tarin, une jeune femme qui vient d'un lointain futur où la Terre est tombée sous le joug de la race extraterrestre des Badoons. En écoutant son récit, Cap découvre avec émotion que les Gardiens de la Galaxie, les leaders de la résistance, ont baptisé leur vaisseau en son nom, un symbole de la liberté. Steve, Ben et Sharon décide alors de suivre Tarin dans ce lointain futur...

À peine arrivés en l'an 3014, il ne leur faut pas longtemps pour tomber sur une patrouille Badoon...et l'action redémarre alors de plus belle. Tout ceci est raconté en seulement 18 pages (les choses s'enchaînaient très vite en ce temps-là) avant de se poursuivre dans le #5 avec l'arrivée des Gardiens de la Galaxie (mais ce n'est pas pour cela que la série a été retitrée "Marvel 3-en-1"). Une saga en deux épisodes divertissante et pleine de rebondissements, la première de plusieurs rencontres entre la Chose, Captain America et les Gardiens de la Galaxie dans les pages de Marvel Two-In-One.

En bref

7
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (717)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Marvel Two-In-One
Boutique en ligne
35,00€
Boutique en ligne
35,00€
Boutique en ligne
35,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)