6

Critique de The Wicked + The Divine #7

par Blackiruah le jeu. 2 avril 2020 Staff

Rédiger une critique
Bis repetita

Ainsi soit il le pot au rose s’est révélé : Minerva est coupable de tout ce méli mélo autour des résurrections et morts des divinités. Mais comment , pourquoi ? Mystères et boules de gomme qui se dévoilent au fur et à mesure à travers ce nouveau volume de “The Wicked + the Divine”. Parallèlement, Persephone / Laura recherche de l’aide à cause, également, d’un secret personnel qui justifie (plus ou moins) son attitude étrange jusque là.

Ce 7ème volume commence enfin à distiller des éléments majeurs de la mécanique des dieux. Même si au final ça reste très cryptique, il est intéressant de découvrir ce qui se trame derrière toute ces frasques et de comprendre enfin un semblant d’enjeu dans toutes ces histoires.

Mais malgré tous ces nouveaux éléments, l’intrigue avance au ralenti, et tourne principalement autour de Laura tourmentée par son problème qui va l’amener à mûrir au vu de la conclusion… Malgré quelques éléments intéressants (dont la conclusion), ça tourne au ralenti, et j’ai toujours du mal avec l’héroïne que je trouve toujours antipathique et trop ancrée dans un caractère d’adolescente rebelle passive. Et c’est peut être ce que Kieron Gillen cherche à nous raconter, l’évolution d’une jeune femme qui vivait sans souciance et prenant soudainement conscience de la conséquence de ses actes.

Comme ça c’est joliment dit, mais j’apprécie tellement peu le personnage que le déroulé est laborieux…

Heureusement que la trame principale reste intrigante, particulièrement complexe et maline, rendant les découvertes palpitantes et bienvenues.

Le travail de Jamie McKelvie reste toujours aussi plaisant mais j’ai des doutes sur ses découpages si on fait face à du génie de découpage ou à des astuces pour optimiser le temps de dessin. Certaines ficelles sont très grosses - parfois même très longues - au point de me sortir de la lecture par moment.

Fort heureusement, le cliffhanger de fin est encore une fois redoutable, suffisamment pour lire la suite.

En bref

Enfin ! The Wicked + The Divine commence enfin à se mettre à nue et à révéler le pourquoi du comment derrière cette grande affaire de cycles de divinités. Mais l’histoire de Laura ternit légèrement le tableau avec ses états d’âmes qui ralentit le tout. Mais les raisons et la conclusion font mouche et amène une nouvelle fois une fin qui redistribue les cartes… et donne envie de lire la suite. Décidément, Kieron Gillen est un génie des cliffhangers avec cette série.

6
Positif

De vraies premières explications

Laura qui semble avoir pris conscience

Negatif

Laura et son caractère passif

Les découpages discutables...

La trame principale au ralenti !

Blackiruah Suivre Blackiruah Toutes ses critiques (518)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de The Wicked + The Divine
Boutique en ligne
17,50€
Boutique en ligne
17,50€
Boutique en ligne
17,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)