7

Critique de Rappi Rangai

par Pois0n le lun. 20 avril 2020 Staff

Rédiger une critique
Quand les filles font la loi

Rappi Rangai est une série d'action et d'aventure en neuf tomes, sortie il y a quelques années, en toute confidentialité.


Pourtant, côté édition, Pika avait mis le paquet, avec de belles jaquettes satinées rehaussées de vernis sélectif ET de dorures, avec une calligraphie et des motifs traditionnels de très bel effet. Peut-être le côté racoleur des poses des personnages n'a-t-il pas aidé... alors, qu'à l'intérieur, le fan-service est pourtant très peu présent.

Toujours est-il que la série n'a absolument pas fait parler d'elle, ce qui est, finalement, un peu dommage tant elle regorge de qualités.


On est donc sur une série d'action et d'aventure plutôt classique, mais exploitant plutôt bien son univers. Et surtout, on sent clairement tout l'amour de l'autrice pour les histoires de ninjas, car ici, le thème n'est pas là pour faire joli : d'un bout à l'autre, il sera question de loyauté, de devoir, de rivalités, aussi. Mais aussi de drames, car le voyage de Raizô sera jalonné de rencontres et d'épreuves en tous genres, malgré un début assez banal (avouez que le coup du héros vivant au ban de la société à cause de la corne sur son front et qui découvre tout à coup être le dernier héritier d'un clan dont il va devoir redorer le blason, on a déjà lu ça mille fois ailleurs).

L'histoire ne tarde en effet pas à prendre son envol : complots pour le contrôle d'une province, tournoi familial pour une autre, incursion dans l'univers des pirates, le tout sans cesser de devoir composer avec les ninjas de l'ennemi : la quête de princesse de Raizô n'est pas de tout repos et si les péripéties s'avèrent plutôt classiques en elles-mêmes, le traitement qui en est fait, axé non pas sur une quelconque quête d'identité ou de puissance, mais sur les sentiments des protagonistes, s'avère franchement bien foutu. Manque de confiance en soi, égoïsme, devoir, surmenage, vengeance, trahison, mais aussi espoir ou sacrifice, tout y passe et le récit se révèle parfois plus dur que ce à quoi les pitreries de nos trois kunoichi de choc laissaient attendre.


Côté narration, on ne s'ennuie donc pas, chaque arc du récit s'étalant au maximum sur un tome ou deux, ce qui ne donne pas le temps de se lasser. Bien évidemment, l'intrigue n'est pas purement psychologique : il s'agit avant tout d'un récit de ninjas, ce qui signifie action : que l'on aie affaire à des techniques surpuissantes ou incroyablement fourbes, ce ne sont pas les combats qui manquent dans Rappi Rangai. Et ceux-ci s'avèrent, la plupart du temps, rythmés et lisibles. L'on n'a pas non plus l'impression de toujours lire la même chose, la variété étant au rendez-vous.


Côté chara-design par contre, force est d'admettre que Hosana Tanaka n'a pas toujours été très inspirée... quand elle na pas carrément repompé l'apparence de certains de ses personnages sur d'autres : une certaine demoiselle est ainsi une copie carbone de Bayonetta (combinaison moulante et lunettes incluses), une autre rappelle énormément Shana... La série n'avait pourtant pas besoin de ça : certes, tous les protagonistes sont loin d'avoir beaucoup de charisme, son héros en tête. Néanmoins, l'intérêt est ailleurs et le trait de l'autrice, plutôt soigné : capable de nous offrir aussi bien de jolies scènes d'action qui dépotent que de retranscrire la souffrance de ses protagonistes, de dessiner aussi bien de belles kunoichi plantureuses que des vieillards ridés ou des hommes androgynes, la mangaka semble capable de tout faire.

Je mentionnais en début de critique la quasi absence de fan-service : s'il est vrai que la majorité des personnages féminins sont en effet très court-vêtues, les choses s'arrêtent en effet là. Pas de plan-culotte, pas d'humour basé sur les formes des filles, hormis en de rares occasions et jamais de façon lourdingue. Clairement, on sent que l'on a affaire à *une* mangaka. Certes, les persos sont ultra-sexy en apparence, mais, finalement, assez peu sexualisées : il s'agit avant tout de combattantes.

Alors certes, Rappi Rangai n'a, finalement, pas grand-chose d'original. Mais si vous recherchez une série courte avec des ninjas, de l'aventure, de l'action et des intrigues secondaires variées, vous y trouverez largement votre compte !


En bref

Si Rappi Rangai n'a pas marqué les esprits, la série mériterait pourtant d'être redécouverte, le voyage de Raizô et de ses kunoichi s'avérant riche en émotions et sans temps morts.

7
Positif

Des personnages féminins badass

Quelques drames et des morts

Un peu d'humour aussi

Les sentiments humains au coeur du récit

Aucun temps mort !

Negatif

Pas spécialement original

Le coté parfois un peu redondant pour passer d'un arc à l'autre

Look des persos pas toujours inspiré

Pois0n Suivre Pois0n Toutes ses critiques (282)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Rappi Rangai
Boutique en ligne
139,99€
Boutique en ligne
139,99€
Boutique en ligne
139,99€
Boutique en ligne
139,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)