7

Critique de Captain America #245

par Le Doc le mar. 28 avril 2020 Staff

Rédiger une critique
L'histoire d'Anna...

Entre la fin du run de Roger McKenzie (#236) et le début de celui de Roger Stern & John Byrne (#247), la série Captain America a connu une période inégale qui a vu se succéder les scénaristes et les dessinateurs. Il y a eu des épisodes vraiment médiocres pendant cette année (comme les #238 à 240), mais aussi des choses très importantes dans la vie du héros. Dans le #237 (un scénario de Chris Claremont dialogué par McKenzie), Cap apprend la mort de Sharon Carter (elle va mieux depuis, merci) et décide de changer de vie. Il devient dessinateur freelance, emménage dans un nouvel appartement et fait la connaissance de ses nouveaux voisins.

C'était une bonne idée de renouveler l'entourage de Steve Rogers et au fil des mois, le lecteur a pu faire la connaissance de Joshua Cooper, Anna Kapplebaum, Mike Farrell et Bernadette Rosenthal, avec qui le Vengeur étoilé entretiendra une liaison. Anna Kapplebaum est un personnage très touchant et on en apprend très vite beaucoup sur sa bouleversante histoire. Elle est en effet une rescapée des camps de la mort, sauvée par Captain America et les soldats américains à la fin de la Guerre. Dans cet épisode apparaît rapidement le "Boucher de Diebenwald", le Mengele local, détail qui aura son importance par la suite. 

Roger McKenzie n'avait pas complètement quitté le titre car il est revenu pour 3 numéros (#243 à 245). Le 245, le seul épisode de la série dessiné par Carmine Infantino (encré ici par Joe Rubinstein), est pour moi le plus intéressant des épisodes pré-Stern/Byrne. Lors d'une journée apparemment comme les autres, Anna est confrontée à son ancien bourreau, qui avait jusque là réussi à échapper à la justice, avant d'être contactée par des chasseurs de nazis. L'histoire parle de pardon...d'un pardon presque impossible à obtenir...et de vengeance. Un sujet fort, traité sur un ton juste...et une dernière page qui montre bien que certaines blessures du passé ne peuvent pas se refermer aussi facilement...

En bref

7
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (792)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Captain America
Boutique en ligne
35,00€
Boutique en ligne
35,00€
Boutique en ligne
35,00€
Boutique en ligne
35,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)