8

Critique de Bloodshot Reborn

par Le Doc le sam. 27 juin 2020 Staff

Rédiger une critique
Reborn !

C'est au tour de la série Bloodshot Reborn de Jeff Lemire de rejoindre la collection d'Intégrales de Bliss Comics. Cette édition de qualité propose un copieux sommaire, plus de 600 pages de bandes dessinées avec les 19 épisodes de Bloodshot Reborn (en comptant le #0), la mini-série en 4 numéros Bloodshot U.S.A. qui en constitue l'épilogue et un annual composé de plusieurs récits courts. 

À la partie graphique, c'est du (très) solide : Lewis Larosa, Mico Suayan et Butch Guice se partagent les arcs narratifs et sont épaulés le temps d'un épisode par Raul Allen, Stefano Gaudiano et Tomas Giorello. Bref, que des signatures intéressantes, autant dans la fureur des scènes d'action que dans la création d'atmosphère et les ambiances plus intimistes.

Bliss Comics a eu la bonne idée de ressortir The Valiant en même temps que l'Intégrale car cette mini-série est vraiment le prologue de Bloodshot Reborn. Tout ce qu'il y a à savoir avant de se lancer dans ce pavé est là et l'ensemble est abordable et pensé pour les nouveaux lecteurs (pour ma part, je n'ai pas lu les séries Bloodshot qui ont précédé, ce qui ne m'a pas gêné car je n'ai pas été perdu). Le premier épisode résume bien les caractéristiques de Bloodshot avant de nous montrer le quotidien de ce super-guerrier qui a perdu ses pouvoirs et qui reste hanté par son passé. Mais comme on dit "la nature n'aime pas le vide" et les nanites qui lui conféraient ses capacités de régénérations ont trouvé de nouveaux hôtes...

Jeff Lemire introduit de nouveaux personnages (dont le délirant Bloodsquirt) dans cette longue aventure pleine de suspense et de rebondissements qui envoie le personnage-titre sur une route sanglante qui lui fera en savoir plus sur les secrets du Projet Rising Spirit, l'organisation secrète responsable de sa création. Après un démarrage nerveux, le rythme se relâche ensuite un petit peu mais l'histoire ne manque pas de surprises (l'ambiance très Mad Max du troisième acte par exemple) avant un dernier arc percutant qui assemble une équipe étonnante.

La série se termine sur une fin ouverte...mais c'est parce que Jeff Lemire a réservé le grand final pour une mini-série haletante dessinée par Doug Braithwaite. Bloodshot U.S.A., c'est de l'action non-stop dans un New-York en proie au chaos. Une conclusion très accrocheuse qui n'oublie jamais l'aspect relationnel et qui boucle très efficacement la boucle tout en préparant le futur des personnages...mais ça, ce sera pour la série Bloodshot : Salvation.

Le ton de l'annual est très différent du reste de l'album et si les quatre histoires sont inégales, j'ai une préférence pour le premier par Jeff Lemire et Kano, et ses savoureuses références à la saga Vendredi 13 qui dépassent rapidement le cadre du pastiche pour intégrer pleinement cette histoire au passé de Bloodshot et aux expérimentations du Projet Rising Spirit.

En bref

Une galerie de dessins préparatoires, de planches et de couvertures complète le sommaire.

8
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (601)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Bloodshot Reborn
Boutique en ligne
49,00€
Boutique en ligne
49,00€
Boutique en ligne
49,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)