7

Critique de Kaijin Reijoh #1

par CahirXIII. SO le jeu. 9 juil. 2020 Staff

Rédiger une critique
"Tu es un monstre"

Clairement, la première chose qui attire l’œil, c'est la petite vignette " par le dessinateur de Red Eyes Sword". Quand on a dévoré ces sagas comme moi, on ne peut que se jeter sur cette potentielle pépite. Mais que vaut réellement Kaijin Reijoh ?

Alors oui, dès le début, on reconnait la patte Red Eyes Sword, mais nous demeurons très loin du design de ce manga. L'univers se déroule dans notre monde, au japon, et même s'il semble y avoir une touche de fantastique, la comparaison s'arrête simplement au design Character, et je m'arrêterais là pour RES. Kaijin Reijoh nous place donc dans un japon d'aujourd'hui, où sévissent des "monstres". Ces monstres sont des êtres sanguinaires, rongés par leurs propres désirs. Oui, même en lisant le manga, j'ai eu quelque peu du mal à vraiment m'imaginer ce que sont réellement ces monstres et la menace qu'ils représentent. Le personnage principal lui même ne semble pas trop au fait de cette menace.

C'est là le premier bémol de ce premier ouvrage : même si on comprend très vite que la réelle menace vient des reliques laissées par ces monstres (on notera qu'on ne peut s’empêcher de reconnaitre des figures notables telle que Freddy ou Jason), la définition même de "monstres" reste nébuleuse : sont ils des bêtes sauvages ou des tueurs implacables ? Alors oui, nous ne sommes qu'au premier volume de ce manga, mais la menace des monstres pèse dès le début sur la population, elle devrait donc à mon sens être plus palpable que celle des reliques, connue que des "Nymphes".

Pour le coup, je trouve l'idée intéressante : sans trop en dire, il est intéressant de voir ces héroïnes, entrainées au combat contre les monstres, craindre pour leur vie et celles des autres, non pas à cause des combats mais à cause de ce qu'elles peuvent devenir en portant une des reliques des monstres. Aussi, l'histoire prend une autre dimension : la menace qui pèse sur nos héros peut tout aussi bien venir du camp ennemi qu'ami, et ainsi changer complètement la vision du lecteur sur les scènes de combats, qui ne finit plus cette fois dès que l'ennemi est vaincu.

Ceci dit, c'est là qu'intervient le deuxième bémol : l'intervention du protagoniste mâle dans son lycée de jeune fille... Oui, vous le voyez venir de loin, mais ce ne fut pas mon cas lors de la lecture de ce volume. Quand bien même il soit un pervers notable, je ne pensais pas que ça serait ici pour la bonne cause... pire ! qu'il répondrait à un archétype bien défini de monstre rare, à même de sauver les jeunes filles de leurs crises meurtrières. Personnellement, je vois ce point comme une chose trop grosse pour accorder une pleine valeur à l'histoire de ce manga. L'idée, curieuse soit dit en passant, peut être bonne, mais il est à mon sens trop facile de sortir la carte " tu es un monstre d'un type rare" sans introduire davantage de poids à la notion de "monstre". Même si cet aspect "pervers" perd de sa lourdeur à mesure qu'on avance dans l'histoire, et y donne même un caractère épique (oui, épique), force est de constater qu'un léger "What?" va scintiller quelque part en vous à la lecture de la grosse première partie du manga.

Kaijin Reijoh reste cependant un titre que je vais suivre avec interêt, du fait de la qualité irréprochable de ses traits, et de la curiosité du lecteur en moi, qui désire en savoir plus sur cette oeuvre.

En bref

Certes, ce n'est que le premier volume de Kaijin Reijoh, mais force est de constater que l'histoire n'est pas à la hauteur du dessin. Même si on peut se surprendre d’avoir été absorber par le manga, notamment durant le combat final du volume, on peine vraiment à accorder du crédit à la menace que sont les Monstres, et encore moins à la raison qui amène notre protagoniste dans ce récit. Même si, comme on se le doute, une histoire est tant du temps et de l'argent en termes de conception, il manque nettement ici des préambules plus fournis, afin de vraiment poser le décor quant aux Monstres.

7
Positif

- La revisite des classiques Horror Movies

- Un aspect horreur bien présent (scènes de l’hôpital)

- L'originalité de la menace des reliques

Negatif

- Le "monstre rare" & pervers

- La menace trop lisse des monstres.

CahirXIII. SO Suivre CahirXIII. SO Toutes ses critiques (11)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Kaijin Reijoh
Boutique en ligne
7,95€
Boutique en ligne
7,95€
Boutique en ligne
7,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)