Allo ? On aurait besoin d'un nouveau lino...

Dans l'avant-dernier numéro de la maxi-série Captain America : Sentinel of Liberty, Mark Waid s'est amusé à rendre hommage à un vieux numéro de Strange Tales de 1963 qui voyait la Torche Humaine affronter un faux Captain America braqueur de banques (voir mon billet sur la fiche de Captain America #216 qui a réédité cet épisode dans la deuxième moitié des années 70).

La construction de Captain America : Sentinel of Liberty #11 est plutôt fun : Cap et la Torche traversent la ville à toute vitesse pour une raison qui sera donnée dans les dernières pages (je ne divulgâche pas...mais c'est tout de même facile à deviner) et pendant cette course effrénée, Johnny Storm raconte à Cap tous les détails de cette vieille aventure. Waid alterne donc entre passé et présent avec humour et il y a pas mal de gags qui font mouche (le coup du balai ou le "entretemps, dans l'Antarctique...").

L'épisode est rondement mené, aussi anecdotique que divertissant. Mais je trouve tout de même la partie graphique inégale...on retrouve aux crayons deux dessinateurs aux styles qui ne s'accordent pas tellement, Walter McDaniel et Anthony Williams (deux noms qu'on croisait souvent dans les années 90 mais plus maintenant), pour un résultat qui aurait quand même mérité une touche un peu plus vintage (apportée par la couverture signée Lee Weeks et John Romita)...

En bref

6
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (611)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Captain America - La Sentinelle de la Liberté
Boutique en ligne
20,00€
Boutique en ligne
20,00€
Boutique en ligne
20,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)