8

Critique de Alvar Mayor #1

par ginevra le dim. 6 sept. 2020 Staff

Rédiger une critique
Un aventurier et anti-héros, galant et courageux.

Alvar Mayor est un aventurier, fils du cartographe de Pizarro et un des premiers descendants des envahisseurs espagnols. Sa connaissance des routes du continent (grâce à son père?) et ses relations neutres sinon amicales avec les peuples locaux en font un guide précieux pour les chercheurs de l'Eldorado ou d'autres trésors mythiques. Mais dans ce continent où créatures mystérieuses et forêts quasi impénétrables sont partout, aucune expédition n'est facile… même avec le meilleur des guides.

Cette intégrale reprend une série de nouvelles parues en Argentine entre 1976 et 1978. Carlos Trillo a créé avec Alvar Mayor un nouveau anti-héros qui se promène négligemment dans ses aventures accompagné d'abord par son ami indien Tihuo, puis par la belle Lucia. Il ne cherche pas de l'or ou la gloire et peut-être même ne sait-il pas ce qu'il cherche vraiment. En revanche, les blancs qu'il croise, envoyés par la couronne espagnole ou non, sont obsédés par l'or caché dans des villes perdues ou dans le lac Titicaca ou par un arbre guérisseur mythique… Il accepte contre paiement de leur servir de guide même s'il sait à l'avance que ces expéditions sont vouées à l'échec. Parfois, il croise la route d'indiens qui le font basculer dans un monde fantastique pour combattre des dieux : rêves ou cauchemars. Les 5 dernières nouvelles s'enchaînent dans une étrange aventure où ils croisent la route d'une curieuse troupe d'acteurs et d'un vieil aveugle nommé Homère. La désinvolture dont il fait preuve face aux épreuves m'a rappelé Corto Maltese, un aitre grand aventurier.

Les dessins en N&B d'Enrique Breccia ont la finesse et la précision des grands graveurs du XIXe siècle. Il a choisi pour Alvar Mayor une tenue caractéristique : de hautes bottes et un grand chapeau qui lui cache presque toujours les yeux (que son ami Tihuo gagnera suite à pari, mais qu'il retrouvera après). Les personnages sont expressifs dans la gaieté ou dans la férocité. Les forêts sont belles et angoissantes, les papillons semblent sortir du livre. Quant aux femmes, soit ce sont de vieilles commères toutes ridées, soit d'accortes jeunes femmes séduisantes.

Merci à iLatina pour cette édition de qualité… et de poids avec ses 224 pages!

En bref

Une édition intégrale des aventures de l'aventurier Alvar Mayor créé en 1976 par Carlos Trillo et Enrique Breccia. Un anti-héros séduisant qui rappelle Corto Maltese par sa désinvolture à découvrir.

8
Positif

nouvelles entre fantastique et histoire

personnage intéressant

dessins en N&B superbes

Negatif

ginevra Suivre ginevra Toutes ses critiques (1831)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
30,00€
Boutique en ligne
30,00€
Boutique en ligne
30,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)