8

Critique de Yawara ! #1

par Skeet le jeu. 15 oct. 2020 Staff

Rédiger une critique
Judo malgré elle !

C'est avec une joie non dissimulée que nous voyons débarquer chez nous une des premières œuvres de Naoki URASAWA. Pourtant ce n'est pas une série anecdotique puisqu'elle compte toute de même 29 tomes dans son édition standard ! Mais son sujet a sûrement dû rebuter plus d'un éditeur. En effet, il s'agit d'un manga sur le judo et on sait combien les séries sportives ont la vie dure chez nous !

Après avoir découvert Happy (pourtant sorti bien plus tard), manga sur le tennis, on retrouve ici encore un personnage principal féminin (récurrent chez URASAWA) qui s'appelle... Yawara ! Cette lycéenne est une surdouée du judo que son maître, qui n'est autre que son grand-père Jigoro une ancienne gloire du judo, entraîne secrètement depuis sa plus tendre enfance dans un seul but : qu'elle devienne championne olympique... rien que ça !

© 1987 Naoki Urasawa / SHOGAKUKAN

Mais contrairement à beaucoup de séries sportives, ici notre héroïne subit cette situation et n'aspire qu'à une seule chose : vivre comme les autres filles de son âge et profiter de la vie et des garçons... Pire : elle dit détester le judo car ce sport régit sa vie depuis toujours et elle le voit comme une entrave à sa liberté et à son bonheur... atypique ! Après avoir arrêté un voleur en lui faisant une prise de judo impressionnante en pleine rue, elle va devenir la cible d'un journaliste qui était là par hasard au moment des faits. Son but : prouver que Yawara est une championne en herbe malgré son anonymat.

© 1987 Naoki Urasawa / SHOGAKUKAN

Ce premier tome est vraiment très plaisant à lire. Si vous avez déjà lu Happy, on retrouve un peu la même ambiance et ce ton qui reste toujours léger avec régulièrement des petits traits d'humour qui font mouche. Oubliez les "je dois devenir plus fort" ou les "je veux devenir le meilleur". L'attitude de Yawara est même assez déroutante pour le lecteur qui n'a qu'une seule envie : voir Yawara montrer au monde ce dont elle est capable !

D'entrée de jeu, l'auteur ne se focalise pas que sur la protagoniste. Il nous présente pas mal de personnages qui vont prendre une certaine place dans le récit. Et comme dans tout bon manga de sport, on fait la connaissance de celle qui se présente d'ores et déjà comme la rivale de Yawara... mais quelle rivale ! Son profil est surréaliste ! L'auteur en joue et en profite pour la tourner en ridicule quand il le peut pour notre plus grand bonheur. Tous ces personnages sont un peu caricaturaux mais ceci s'inscrit bien dans la ton du manga !

On n'est clairement pas dans un shonen sportif classique où le héro va progresser pour atteindre son but. Ici, Yawara a déjà un très haut niveau et on devrait plutôt suivre son évolution, la voir enfin apprécier le judo et se prendre au jeu !

En bref

Yawara séduit grâce à une entame réussie qui nous présente déjà bon nombre de personnages tous bien différents et qui ont chacun un rôle à jouer dans l'évolution de notre protagoniste. Le profil inhabituel de notre héroïne donne lieu à des situations originales et souvent comiques. Yawara n'est pas un manga sportif classique mais se sert pour le moment du judo comme prétexte. Un bol d'air frais !

8
Positif

Le profil original du personnage de Yawara

Personnages secondaires bien développés

Scénario original

Humour qui fait mouche

Negatif

L'histoire semble avancer vite comme si la série allait être courte alors que ce n'est pas le cas !

Certains personnages un peu caricaturaux

Skeet Suivre Skeet Toutes ses critiques (625)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 2 0 Commenter !
Autres critiques de Yawara !
Boutique en ligne
15,00€
Boutique en ligne
15,00€
Boutique en ligne
15,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)