8

Critique de Gannibal #2

par Niwo le sam. 24 oct. 2020 Staff

Rédiger une critique
Le meurtre muet

Me voilà de retour pour vous parler du deuxième tome de Gannibal, la nouveauté horrifique des éditions Meian. Le tome 1 avait mis la barre très haut nous plongeant dans un univers maîtrisé et captivant. L'enjeu de ce deuxième tome était d'avoir quelques réponses à propos du « lui » et comprendre comment Agawa allait s'en sortir face au clan Gotô.

Rien d'étonnant, notre protagoniste est amené à l'hôpital après avoir été agressé et retrouvé en pleine nature. Quant à sa femme, elle l'attend à son chevet alors qu'elle était en mauvaise posture à la fin du premier tome... L'auteur arrive à nous retourner la tête et nous faire douter de ce qu'on pensait jusqu'alors acquis. Notamment sur le fait que le clan Gotô dans son ensemble était mauvais... Certains membres de cette famille attendent Agawa à son réveil hospitalier et ont l'air d'être de son côté. Ils insinuent par ailleurs que le responsable de toute cette mascarade est Mutsuo Gotô. Il aurait également tué l'inspecteur Kanô.

A ce moment-là, on se demande pourquoi un homme comme Mutsuo est capable de se sacrifier pour cacher les réels secrets de la famille Gotô... Ce qui ne fait qu'intensifier notre envie d'en savoir plus. Et là où l'auteur aurait pu détruire tout son récit en révélant quelques informations, il a préféré nous plonger dans le passé de notre policier. Ainsi, il nous fait patienter tout en nous captivant davantage, nous aide à mieux comprendre les personnages et leur passif. Comme nous le savons, Agawa a tué un homme et c'est à cause de cela qu'il pensait perdre sa famille.

Mais il n'en est rien, car malgré tout, sa femme est restée pour lui. Sa fille, quant à elle, ne parle plus depuis que c'est arrivé... Car son papa a tué un garçon qu'elle aimait bien juste devant elle. Ce garçon était accusé d'attouchements sur mineurs, bien qu'il n'ait jamais touché Mashiro, la fille du policier. Il disait même être amoureux d'elle, et incapable de lui faire du mal malgré les horreurs qu'il faisait aux autres. Sauf que, face aux policiers, il a pris Mashiro en otage et menacé de se tuer et elle avec pour mourir « en amoureux »... C'est à ce moment-là qu'Agawa a été obligé de le tuer, ce qui a été un véritable choc pour sa fille.

A vrai dire, je me suis demandé à plusieurs reprises comment la série pouvait faire déjà 7 tomes au Japon (en étant toujours en cours) alors que le rythme était assez intense dans le premier tome. En nous expliquant ce passé qu'Agawa cherche à cacher, l'auteur met en pause sa trame principale pour nous permettre de mieux comprendre les réactions des protagonistes. Et en plus de cela, il l'a fait au bon moment puisqu'il n'y a pas eu de réelle coupure frustrante au niveau de la trame principale.

Pour revenir à notre histoire principale, l'auteur a pris le temps de nous replonger dans le récit avant de clôturer le tome. Grâce à cela, nous en avons tout de même suffisamment découvert pour ne pas être frustrés, tout en ayant une grande envie de lire la suite. Notamment en ce qui concerne la famille Gotô, qui semblait s'être calmée mais il n'en est rien. C'est assez intrigant d'ailleurs, car ils fonctionnent tellement différemment de ce qu'on a l'habitude de voir qu'il est difficile de prévoir ce qu'ils comptent faire. Et comme on pourrait s'en douter, cela ne fait que rajouter du mystère et de la tension à l’œuvre. J'ai hâte désormais que le troisième tome sorte et qu'on puisse en parler !

En bref

Encore une fois, Gannibal tape fort avec une intrigue toujours mystérieuse et captivante qui laisse le lecteur sans voix. Cette fois-ci, nous remontons un petit peu dans le passé, ce qui maintient le lecteur en haleine durant tout le tome... Il reste énormément de mystères à résoudre et j'ai déjà hâte de retrouver Agawa, le personnage principal, dans le troisième tome.

8
Niwo Suivre Niwo Toutes ses critiques (333)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 1 0 Commenter !
Autres critiques de Gannibal
Boutique en ligne
6,95€
Boutique en ligne
6,95€
Boutique en ligne
6,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)