8

Critique de Batman - Curse of the White Knight

par Blackiruah le ven. 30 oct. 2020 Staff

Rédiger une critique
The (character driven) prince is back

Jack Napier n’a pu retenir son alter ego et est fatalement redevenu le Joker lors du premier épisode de la grande saga “White Knight”. Mais Jack a laissé une marque indélébile sur Gotham et a réussi à installer des initiatives qui ont transformé la métropole en bien, au point qu'elles seront même soutenues par Batman après le retour du Joker.

Mais la némésis n’a pas dit son dernier mot, et va offrir un dernier un cadeau empoisonné, basé sur le passé des Wayne, qui va bouleverser le héros non seulement sur son identité mais aussi dans son organisation.

Ainsi, Batman va devoir affronter une nouvelle menace vindicative qui va embraser Gotham.

Décidément, l’auteur n’en finit plus de m’étonner. Si je pense que J. Hickman est le maître du “plot driven”, Sean Murphy est à mes yeux ce qui se fait de mieux dans le “character driven” aujourd’hui. Il suffit d’observer sa saga : le 1er volume nous installe ses personnages avec une précision minutieuse sur leur caractère et leur nature. Le soin apporté sur chacun permet de saisir leur essence et nous amène à parfaitement comprendre les interactions qui vont forger l’intrigue de sa saga.

Avec un tel soin, il suffit de dérouler la pelote de laine et apprécier.

Car “Curse of the white knight” ne présente pas un scénario vraiment original : un plan qui bouscule Batman, des recherches qui permettent de saisir les tenants et aboutissants, une ou deux révélations pour rythmer le récit avec un ennemi charismatique et la bataille finale. En somme, un voyage du héros classique qui ne procure plus les mêmes surprises que le 1er volume. Mais la qualité de ce second volet réside dans chaques personnage, absolument tous, qui s’avère touchant et terriblement juste à chaque évènement. L’exemple parfait est Harley Quinn qui resplendit tout le long du récit et fait ressortir toute un côté insoupçonné du personnage.

Et c’est là que Sean Murphy est bluffant, on fait face à une histoire de super héros mais qui met en lumière toute l’humanité des protagonistes. Un vrai récital.

En parlant de récital, graphiquement, il n’y a plus grand chose à dire. Sean Murphy est l’un des meilleurs dessinateurs dans le circuit et il le montre toujours. Planches incisives, encrage subtile, du charisme à gogo et une parfaite lisibilité des visages font de White Knight un magnifique comic-book qui se déguste visuellement avec un énorme plaisir.

La fin appelle évidemment une suite et force est de constater que j’ai vraiment hâte de la découvrir (et également le récit autour d’Harley Quinn). Notons la présence de bonus avec des roughs de planche et des carnets de graphique toujours appréciables.

En bref

Bien que “Batman - Curse of the White Knight” ne propose plus les surprises du 1er volume, il reste un incroyable blockbuster qui offre bien plus qu’une histoire de Batman. Sean Murphy, qui a apporté une attention particulière à construire des personnages riches, exploitent ici la pleine capacité de ces derniers et nous fait une démonstration du parfait récit guidé par les réactions poignantes et humaines de ses personnages. C’est (évidemment) très beau et très agréable à lire du début à la fin. La saga White Knight se révèle d’ores et déjà comme un incontournable, alors jetez vous dessus : succès garanti !

8
Positif

L’humanité qui transpire de tous les personnages

Les dessins

La meilleure Harley Quinn... de loin !

Negatif

Un récit un brin classique

Blackiruah Suivre Blackiruah Toutes ses critiques (533)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 2 0 Commenter !
Autres critiques de Batman - Curse of the White Knight
Boutique en ligne
22,50€
Boutique en ligne
22,50€
Boutique en ligne
22,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)