8

Critique de Once & future #1

par ScoobyDam le sam. 7 nov. 2020 Staff

Rédiger une critique
Le retour du roi

Le mythe arthurien m’a toujours intéressé et captivé. Du coup, lorsqu’il sort quelque chose qui a un rapport avec ces légendes, c’est toujours un plaisir pour moi de découvrir ce qui viendra enrichir ces récits (même si quelquefois, il vaudrait mieux que les auteurs se retiennent). Plus tôt dans l’année, j’ai eu le bonheur de découvrir et lire Camelot 3000, que j’ai beaucoup apprécié, puis Excalibur (de l’univers X men) que j’ai moins aimé. Ici, on a une histoire assez différente, qui reprend fatalement des événements et faits communs aux autres récits.

Dans l’ensemble, j’ai apprécié la lecture.


Rapide résumé:

Un ancien fourreau est retrouvé par une équipe archéologique et attise des convoitises. Cette nouvelle, passée au journal télévisé, fait sortir de sa retraite une ex-chasseuse de monstres, véritable connaisseuse de toutes légendes et autres récits fantastiques. Pour l’accompagner, elle fait appel à son petit-fils, qu’elle a élevée et pour qui elle est la seule famille, et à une fille qu’il a rencontré lors d’un rencard raté. Ensemble, il se retrouvent embarqués dans une quête arthurienne…


Le scénario n’a rien d’extraordinaire. Cependant, l’angle pris par Gillen est très intéressant. On est habitué à voir le Roi Arthur comme un souverain juste et bon, on en oublie son côté chef de guerre et conquérant; c’est ce côté que l’on retrouve dans cette histoire, et c’est plutôt rafraichissant d’avoir un roi Arthur qui pourrait être le méchant principal de l’histoire.

Outre cette caractéristique qui m’a bien plus, le scénario est plutôt classique. Les personnages ont des caractères bien dosés, même si la mémé a tendance à tomber dans la caricature. Ce qui m’a surtout gêné, c’est la facilité avec laquelle 2 personnes qui n’ont jamais connu de phénomènes étranges s’habituent à ce qui leur arrive. On dirait presque que c’est normal de se retrouver nez à nez avec des zombies ou autres créatures. De plus, malheureusement, j’ai assez facilement deviné les différents twists.


Au dessin, on ne peut qu'admirer le trait de Dan Mora. C’est magnifique. Honnêtement, je ne saurais rien dire de négatif, j’ai adoré. Et c’est merveilleusement sublimé par la colorisation qui nous plonge dans différentes ambiances tout au long du récit.


Côté édition, j’aime beaucoup également. Les matériaux ont l’air très qualitatifs, l’album se tient bien en main, n’est pas trop lourd et le papier n’est ni trop brillant ni trop mat. Au vu de la galerie de couvertures, ce n’est pas forcément celle que j’aurais choisie pour l’album mais elle reste énigmatique et attrayante.

En bref

Un récit qui nous plonge dans une quête avec énormément de références au mythe arthurien. Plutôt bien écrite malgré quelque facilités scénaristiques, l’histoire est magnifiquement illustrée par Dan Mora assisté d’une colorisation au top.

8
Positif

Le dessin

L’édition

La colorisation

Le roi Arthur qui ne se pose pas en sauveur du monde

Negatif

Quelques facilités scénaristiques

Twists qu’on sent venir

ScoobyDam Suivre ScoobyDam Toutes ses critiques (55)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
16,50€
Boutique en ligne
16,50€
Boutique en ligne
16,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)