6

Critique de Labyrinthus #2

par damss le dim. 6 déc. 2020 Staff

Rédiger une critique
Au coeur du labyrinthe !

Bon point pour cet album, il est sorti très rapidement après le premier tome, ce qui permet de garder l’histoire encore fraîche en tête.

On retrouve donc notre petite équipe sino-russe concurrencée par celle des américains qui arrive quasiment en même temps sur les lieux, une étrange lune artificielle…

L’exploration de cette dernière est LA priorité car elle devrait contenir dans ses entrailles ce qui a déclenché le cauchemar sur Terre. Les équipes vont donc la parcourir mais elles sont attendus et se frayer un chemin vers son centre va s’avérer bien complexe.

Cet album se tourne essentiellement sur les membres d’équipages, leur personnalité mais aussi sur la structure sur laquelle il se pose. Cette dernière est peut-être le fait le plus mystérieux et intéressant de l’album. Son étude va mettre Jacoby en avant, c’est lui qui va devoir se démener pour trouver la clé, un doux rappel du film Cube. La fin est sans réelle surprise sur le fond, la forme elle apporte un peu d’originalité, notamment sur le choix final de notre autiste Lemuel.

Un diptyque qui a eu l’avantage d’avoir deux dates de sorties très rapprochées. L’histoire de science-fiction tient la route et est plutôt bien construite mais reste tout de même assez classique à mon goût. A la décharge de l’auteur, c’est un sujet qui a souvent été traité et sur de nombreux supports. Ces deux albums font échos au film Cube mais aussi Armageddon ou encore Interstellar pour ne citer qu’eux.

Cela reste un bon moment pour les férus de science-fiction qui a l’avantage passer un message supplémentaire pour sauver notre planète qu’on tue à petit feu. Petit bémol, dans cette projection aussi, il faut une intervention extérieure pour faire un tant soit peu bouger les choses….

En bref

Cela reste un bon moment pour les férus de science-fiction qui offre une vision d'un futur proche originale et qui a l’avantage passer un message supplémentaire pour sauver notre planète qu’on tue à petit feu. Le mal qui tue la planète passe en second plan car les auteurs ont privilégiés les personnages qui sont plutôt bien développés. Petit bémol, dans cette projection aussi il faut une intervention extérieure pour faire un tant soit peu bouger les choses….

6
Positif

Une fin réussie

Une histoire en deux tomes

Negatif

Une vision futuriste classique

damss Suivre damss Toutes ses critiques (1200)
Autres critiques de Labyrinthus
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)