7

Critique de Demon Tune #4

par MassLunar le lun. 22 févr. 2021 Staff

Rédiger une critique
L'avènement du Ninpo face au cataclysme

Il est temps d'achever cette courte série de Yûki KODAMA. L'auteur de Blood Lad nous a t'il concocté un final à la hauteur ? 

La réponse est ouI même si ce dernier volume est un peu plus avare en péripéties ou surprises de dernière minutes. Sans être décevant, la conclusion de ce Demon tune n'est, hélas, pas aussi intéressante que son ouverture ou ses tomes précédents qui proposait un univers urbain plutôt sombre et vicié, un aspect qui perd un peu d'impact dans ce dernier chapitre des aventures de notre ninja Koyukimaru.

Il faut dire que la confrontation finale occupe les 3/4 du volume. De ce fait, Yûki KODAMA mise avant tout sur un degrés d'action plutôt bien maîtrisé qui se manifeste par le charisme du monstre assez réussi et surtout par la symbiose entre les différents personnages qui se retrouvent tous réunis dans ce dernier combat cataclysmique. On peut souligner le duo père/fils qui est traduit avec simplicité mais la relation que j'ai trouvé la plus touchante demeure celle entre Fran la bienveillante fée et Koyukimaru. Un duo central et essentiel dans le combat qui les oppose face au Cataclysme. Et bien évidemment, le duo touchant et cruel formé par les deux frères. Mais il faut noter que Yûki Kodama ne s'éternise pas sur le pathos et les longs discours à rallonge. 

Nous avons aussi affaire à un shonen qui ne s'amuse pas à jouer la carte de l'amitié ou de la fraternité mais qui possède un côté plus sombre avec cette avalanche de démons qui noient le coeur des hommes comme cela est montré avec le personnage de Keith. 

Si il y a bien quelque chose que nous pouvons noter dans cette mini-série, c'est vraiment cet amour tout en finesse que Yûki KODAMA possède pour ces personnages. Chacun à sa manière est bien exploité et le fait de les rendre aussi attachant en l'espace de 4 volumes prouve la maîtrise de ce mangaka qui a su maîtriser et rôder une bonne petite intrigue, le tout sans relâchement. Une petite déception, toutefois, pour le personnage du Boogeyman dont la destinée est vite abrégée et ce malgré sa nature explosive et brève. C'est malgré tout un personnage charismatique qui aurait pu mérité davantage de présence dans cet épilogue. 

Nous apprécierons toutefois les dernières pages qui apportent une fin ouverte à ce volume.

Même si la série est achevée, c'est toujours agréable de laisser la porte ouverte à l'imaginaire du lecteur, histoire de se dire que les aventures d'un jeune ninja perdu dans la ville continuent bien au delà des pages et des planches. 

 

En bref

Demon Tune s'achève sur un quatrième volume moins surprenant mais dont la conclusion reste tout à fait honorable. Ce dernier tome est amplement concentré sur un combat final qui nous tient suffisamment en haleine, notamment grâce à cet alchimie qui règne entre les personnages ( Fran et Koyukimaru en tête). En peu de volumes, Yûki Kodama nous aura offert un souvenir palpitant des aventures de ce ninja dans la ville.

7
Positif

Un combat final haletant et porté par une bonne alchimie entre les personnages

La conclusion ouverte remarquablement maîtrise

Negatif

Un peu moins surprenant et riches en péripéties par rapport aux tomes précédents.

Le sort expéditif du Boogeyman.

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (150)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Demon Tune
8
Demon Tune T.3

Demon Tune T.3 Staff

Lire la critique de Demon Tune T.3

Boutique en ligne
4,99€
Boutique en ligne
4,99€
Boutique en ligne
4,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)