8

Critique de La geste des chevaliers dragons #30

par ginevra le mer. 10 mars 2021 Staff

Rédiger une critique
Enfin des révélations sur l'ancienne ancienne (voir tome 11)

La jeune Hélias est rebelle dans l'âme et son père veut la "dresser" par des châtiments très durs. Une fois arrivée à l'ordre des chevaliers dragons, Hélias se distingue en tant que combattante mais elle est très mauvaise élève dans les autres matières et insolente avec les professeurs. Mais la seconde de son ordre (on ne sait pas lequel) lui explique que sans éducation elle ne progressera pas et devra toute sa vie obéir aux ordres… impossible à admettre pour elle.

Ange nous gâte en nous expliquant enfin les origines de la folie de l'ancienne ancienne. Pour mieux comprendre ce qui se passe, il est indispensable de se replonger dans le tome 11… et aussi de revoir dans le tome 20 qu'elle ne s'est pas adoucie en vieillissant. Si l'on en croit certaines théories psychanalytiques, Hélias est simplement passée d'enfant maltraitée à adulte maltraitante. Dans d'autres contextes, Hélias serait devenue la dictatrice du monde entier en évinçant l'impératrice. La fidélité et l'adoration que lui portent ses combattantes des steppes m'évoquent les hordes de Gengis Khan conquérant l'univers. Pour celles et ceux qui s'intéressent à ce personnage hors normes, je précise que nous apprenons ici l'origine de son horrible cicatrice sur la joue droite…

Il y a juste un hic entre ce tome et le tome 11 qui est celui de la restauration des règles de fer : dans le 11, l'ancienne est au fort depuis déjà un certain temps quand elle veut restaurer cela et ici, dans le 30, elle le propose dès sa 1e nomination… et il y a aussi une ambiguïté sur Haro qui explique à Farida dans le 11 qu'elle est devenue la seconde de l'ancienne alors qu'elle l'est déjà puisqu'elle assure la continuité dans ce tome. Notre cher scénariste bicéphale s'emmêlerait-il.elle par moments?

Si j'ai bien compté, c'est la 5e fois que Vax intervient comme dessinateur dans la série… et il n'aura pas eu de scénarios simples à illustrer (si tant est qu'il y en ait de simples). L'exercice est encore un peu plus ardu quand il faut reprendre le personnage créé par un autre dessinateur (Looky pour le tome 11). D'ailleurs Vax a oublié la partie en dessous de la bouche de la cicatrice de l'ancienne. Mais il a eu le plaisir de dessiner un dragon en plus de celui du fort. Les combats contre les créatures du Veill sont impressionnants par l'impression de mouvement que l'on a. La colorisation de Stéphane Paitreau est lumineuse et adaptée comme à son habitude.

J'espère qu'il y aura une suite montrant les relations orageuses entre Amarelle et Hélias car, après tout, elles ont fait le même choix de s'éloigner de l'ordre en s'appuyant sur des guerrières à demi-sauvages : les sardes pour la 1e et les femmes des steppes pour la 2e. J'aimerai aussi savoir ce que sont devenues ces terres conquises par la force après la mort de l'ancienne (puisqu'elle a décidé de garder ce titre).

La guerre de 1000 ans n'ayant été qu'effleurée pour le moment, il y a encore de nombreux tomes de la série en perspective. Et je ne m'en plaindrai pas!

En bref

Encore un bon album de la série où l'on découvre le passé d'un personnage qui hante l'esprit de nombreux lecteurs.trices depuis ses participations aux tomes 11 et 20. Et quel personnage!

8
Positif

Biographie d'un personnage emblématique de la série

Dessins très dynamiques

Colorisation parfaite

Negatif

ginevra Suivre ginevra Toutes ses critiques (2071)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de La geste des chevaliers dragons
Boutique en ligne
14,50€
Boutique en ligne
14,50€
Boutique en ligne
14,50€
Boutique en ligne
14,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)