10

Critique de Bâtard #1

par MassLunar le mar. 23 mars 2021 Staff

Rédiger une critique
Tel tueur tel fils

Pour inaugurer sa nouvelle collection appelée Toon ! qui se concentre sur l'adaptation des très populaires webtoons coréens , l'éditeur Ki-oon a choisi un manga coup de poing, un thriller psychologique redoutable et passionnant , le bien nommé Bâtard.

Autant le dire, dès l'ouverture, je n'ai pas pu interrompre ma lecture. Le webtoon écrit par Carnby Kim et dessiné par Youngchan HWANG vous happe dans une intrigue pesante hantée par une relation père-fils comme on en voit rarement. Il faut dire qu'être le fils d'un tueur en série , cela ne court pas les rues d'autant plus quand le fils, bien contre son gré, est complice de ses crimes. En effet, le jeune homme du nom de Jin sert d'appât pour les proies de son démoniaque de père. Ce dernier, pdg d'une grande entreprise, jouit d'un charisme à toute épreuve qu'il utilise pour masquer ses meurtres. Mais Jin finira par faire une rencontre décisive qui lui permettra de se relever face à l'ombre traumatisante de son père mais le péril est grand et l'issue toujours aussi incertaine.

Bâtard est et sera l'un des thrillers mémorables de cette année 2021. Déjà connu par les fans du webtoon d'origine, cette adaptation en version manga par ki-oon est très soignée à tout point de vue. Le choix du grand format, la couverture (ainsi que les pages) sont d'un noir ténébreux assortie avec un personnage principal délicatement mis en relief. Le livre en tant que tel donne visuellement le ton. Nous serons dans une atmosphère glauque sans être abusivement gore. De même, le découpage des cases et l'adaptation du scrolling du webtoon en format papier est plutut réussie et la lecture se fait sans aucune rupture. 

Thriller psychologique par essence, Bâtard met en valeur des personnages attachants et complexes, du fourbe souffre-douleur au grimaçant tueur, chaque personnage possède une certaine identité. J'ai agréablement été surpris par le personnage du chef des loubards, le "lion" de l'école qui au final est loin d'être cantonné à un rôle de brute. De même, le manga n'hésite pas à s'attarder sur la vie de la Gyeon, la jeune héroine qui, malgré un quotidien assez dur, apporte un peu de baume au cœur, un petit plus d'humanité  au titre et évite ainsi à ce thriller de s'enfoncer plus avant dans le sinistre. 

Mais c'est bien évidemment le duo père-fils qui est au cœur de Bâtard. Une confrontation tout simplement énorme aussi angoissante que fascinante. Dans ce manhua , la famille est l'ennemi. Nous rentrons vivement dans une atmosphère de huit-clos assez suffocant où au sein du luxueux appartements, les pires crimes sont commis par le père avec l'aide malheureuse du fils qui hait son père mais ne peut que suivre sa folie sous peine de risquer sa propre vie. C'est une relation qui est malsaine mais bien trouvée. Cette relation, bien évidemment, évoluera et par moments Bâtard brillera par un jeu de manipulation qui nous offre un superbe jeu de suspense. 

Peu d'humanité dans ce livre, les personnages sont tous imparfaits mais c'est cela qui les rend attachants. Le dessin à la serpe de Mr. Hwang permet de mieux faire ressortir cette ambiguité chez les différents personnages excepté pour Gyeon dont les traits laissent transparaitre la bonté. Le personnage principal est un être profondément marqué aussi bien physiquement puisqu'il souffre de handicaps tandis que le père, sorte de figure séduisante, se transforme aisément en monstre dès qu'il laisse échapper son rictus cauchemardesque (mon dieu, ce rire ! )  Les gros plans mêlés à une judicieuse utilisation de l'ombre sont assez marquants et restent imprimés sur votre rétine.

De même en terme de narration, ce manhua est construit tout en suspense avec l'emploi de flash-backs ou de point de vues assez originaux comme la séquence avec les caméras de sécurité qui dévoilent un véritable jeu de chassé-croisé entre le "loup" et le " chaperon rouge". J'ai même trouvé ces planches assez ingénieuses. 

De plus, en terme de couleurs, Bâtard assume totalement sa noirceur avec ses nuances de gris-blanc , parfois sépia qui donne du corps à cette atmosphère sinistre. Le style est assez homogène mais cela conforte davantage ce titre dans le domaine du thriller.

Nous restons cependant dans du webtoon et force est de constater qu'encore une fois les décors sont relativement pauvres mais qu'importe. Les auteurs choisissent de privilégier l'efficacité de la dramaturgie plutôt que de détailler et d'affiner inutilement l'environnement. On retrouve ce cadre slice of life comme Dice avec un cadre urbain tranché au couteau et une petite ambiance nocturne qui laisse peu d'espoir. 

Petite note en plus, bien que ce soit le premier tome, Bâtard ne tombe pas dans la violence excessive. Les auteurs choisissent en effet le hors-champs ou l'ellipse pour caractériser cette violence et rendre les actes de meurtre encore plus effrayants. Bien évidemment, ce titre n'est pas à mettre entre toutes les mains...

En bref

Coup de coeur pour ce thriller d'excellente qualité. Encore une fois, merci aux éditeurs pour ces adaptations de webtoons. Bâtard est un manhua fascinant et redoutable. Sinistre, oppressant, doté d'un certain sens du suspense et composé de personnages ambiguës et torturés , ce premier volume ouvre la porte à ce qui sera sans doute l'un des meilleurs thrillers de l'année sous le signe de la bd asiatique.

10
Positif

Une atmosphère découpée aux petits oignons avec une noirceur esthétique totalement assumée et maîtrisée

La confrontation père-fils aussi fascinante qu'angoissante

Le rictus du tueur

Le soin apporté aux personnages secondaires.

Une lecture qui vous capture sans aucune rupture.

Negatif

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (184)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
15,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)