9

Critique de The Fable #1

par MassLunar le dim. 28 mars 2021 Staff

Rédiger une critique
Quand un nettoyeur se met au vert...

[LECTURE FAITE SUR UN SERVICE DE PRESSE]

Avis aux amatrices et amateurs de "manga yakuza", je vous suggère de ne pas passer à côté de The Fable qui paraîtra dans nos librairies le 21 avril dans une première édition pour laquelle nos camarades de chez Pika proposeront une jaquette réversible.  

Autant le dire, le volume 1 de cette " Fable" promet une petite merveilleuse dans le milieu des manga consacré au Milieu des yakuza. C'est simple : le dessin réaliste de Katsuhisa Minami qui donne une belle gueule archétypale aux personnages, la saveur des dialogues, le suspense parfaitement orchestré dans lequel l'ombre d'un silencieux n'est jamais loin, le rythme... Ce premier volume coche haut-la-main tous les bons critères d'un polar prometteur qui n'est pas dénué d'un certain humour...

A commencer par son antihéros, tueur légendaire au doux sobriquet de Fable, ce dernier dont on ne connaît pas le véritable nom se révèle être un personnage plutôt inattendu. Son air impassible, presque blasé et endormi dissimule un caractère perfectionniste et un sens de l'observation rigoureux. L'homme, en dehors de son métier pour lequel il est tout simplement talentueux, ne semble pas avoir de grande passion ou de véritables amis dans la vie si ce n'est son intérêt pour Jackal Tomioka , un petit comique de télévision qui le fait hurler de rire ou encore la jolie Yôko, sa "petite soeur" qui l'accompagne et le surveille au passage... car il faut bien dire que derrière son regard un peu lanterne, Fable peut aussi être un petit peu allumé.

Un personnage principal très charismatique, assez mystérieux aussi, dont le comique de caractère rejoint un peu ces antihéros décalés tel que Tatsu dans La voie du Tablier  ou dans une certaine mesure le gentil Tetsuo Tosu dans My Home Hero. Les personnages secondaires sont également bien écrits, que ce soit un lieutenant yakuza un poil méfiant ou encore un sbire un peu pervers sur les bords. Ils ne sont pas dans la démesure mais ce sont vraiment des bons portraits parfaitement ancrés dans un certaine réalisme du film de Yakuza. 

De plus , The Fable fait souvent mouche grâce à son humour un peu noir, un humour de contexte qui prend pleinement sens lorsque le tueur est envoyé au vert à Osaka pendant une année sans commettre aucun meurtre. On devine forcément la tension de la situation, notamment dans les derniers chapitres qui sont tout simplement bien orchestrés ! 

De même, pour rester dans une lignée de films yakuza, la technique de Katsuhisa Minami est très cinématographique. Les choix de plans au niveau des dialogues, cet effet champs-contre-champs affichent vraiment une très bonne dimension cinématographique, ceci associé au style de dessin réaliste. C'est un polar qui se révèle vite immersif et ce dès le premier volume ! 

Enfin, je l'ai souligné mais notons la qualité des dialogues et par extension de la traduction faite par le toujours excellent Djamel Rabahi. Des dialogues contenus qui peuvent virer à cause d'un simple poil de nez...  Bien sûr, la grande qualité de ce titre provient de ce curieux énergumène qu'est Fable, un professionnel atypique et imprévisible aussi dangereux en tant que tueur que drôle en tant que "comédien". 

Au passage , la série est finie au Japon avec un total de 22 volumes et une adaptation-live en plus. 

En bref

Ce premier volume annonce vite la couleur, c'est un coup de cœur qui nous promet un bon polar à la fois polie et impulsif avec une bonne petite sauce d'humour noir. Pour les amateurs de manga yakuza ou de thriller subtilement décalé façon My Home Hero, The Fable nous plonge tranquillement dans l'ambiance, en grande partie grâce à son curieux, dangereux et désopilant anti-héros. Le tout mis en valeur par le style cinématographique de Katsuhisa Minami.

9
Positif

Un antihéros à la fois dangereux et drôle

Le style "cinéma" de Katsuhisa Minami qui nous régale tel un bon film sur la pègre de yakuza

Une intrigue prometteuse sur fond de suspense et d'humour noir

Negatif

On en redemande !

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (535)
Autres critiques de The Fable
Boutique en ligne
8,50€
Boutique en ligne
8,50€
Boutique en ligne
8,50€
Boutique en ligne
8,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (1)
  • PhoenixDu43
    Membre

    Je vois que tu a bien saisi le côté humour ; --) Merci pour Ton partage ++