7

Critique de Tant que nous serons ensemble #5

par Tampopo24 le jeu. 8 avril 2021 Staff

Rédiger une critique
Recommencer dans l'anonymat

Depuis quelques tomes, je lisais plus la série pour son ambiance et ses beaux dessins que son histoire que je trouvais fade et inconsistante. Heureusement, j'ai l'impression que l'autrice se réveille dans ce tome.

Saluons tout d'abord encore une fois la superbe couverture qui agrémente ce nouvel opus, avec le meilleur de Kei à l'honneur, garçon qu'on ne retrouvera que le temps d'un dernier chapitre doux-amer à la clôture du tome. La composition des couvertures de cette saga est vraiment sublime et pose le ton.

Dans cette nouvelle partie du récit, les héros ont fui pour s'installer anonymement loin de chez eux, faisant croire à tout le monde qu'ils sont un jeune couple. Avec beaucoup de finesse et de subtilité, l'autrice travaille autour de ce thème tabou qu'est l'amour entre frère et soeur. Elle pousse peu à peu ses personnages à s'interroger sur leurs actions et leurs sentiments. C'est peu et c'est souvent fugace mais ça prend aux tripes quand c'est le cas.

Kei a beau avoir l'air ultra nonchalant et aveugle à ce qui se passe, il est parfois lui-même surpris des propos et des réactions des autres vis-à-vis de sa relation avec Akira, ce qui le pousse à s'interroger sur ses sentiments pour elle et à ce qui est possible ou non entre eux.

Mais c'est Akira qui est le personnage le mieux écrit et le plus sensible ici. C'est elle qui a le plus tôt réalisé ses sentiments, qui vit avec et qui sait le plus le poids de ceux-ci. Encore une fois, même si c'est subtile, j'ai été frappée à plusieurs occasion par tout ce qu'elle emmagasine en elle. Les situations sont nombreuses où le tabou de leur relation affleure mais elle parvient à surnager au milieu de tout ça, ce qui montre sa force de caractère.

Alors oui, cela peut mettre terriblement mal à l'aise lorsqu'on les interroge sur leurs relations, leur envie d'avoir des enfants, ou qu'on les prend pour un couple en pleine lune de miel. Mais c'est encore plus terrible pour eux. J'ai été touchée par la fragilité et la beauté de leur relation superbement mis en écho avec les dessins fins et poétiques de l'autrice qui sait très bien choisir ses cadres et points de vue.

Cependant l'histoire aurait pu rester juste ça, jolie et subtile, si l'autrice n'avait pas agrémenter son récit de petites nouveautés visant à pimenter l'histoire. En effet, dans ce petit village loin de tout, Kei fait la rencontre d'une jeune femme qui lui ressemble énormément et qui semble avoir le même genre de dynamique avec son jeune frère que lui avec Akira. J'ai l'espoir qu'elle fasse bouger les choses et le pousse à s'interroger encore plus profondément sur sa propre relation.

En bref

Alors que peu à peu l'histoire sombrait pour moi et que je n'y voyais plus beaucoup d'intérêt, j'ai été frappée par la qualité de ce tome, qui a réveillé toutes les qualités que j'avais trouvées au début de la série. Je re-signe donc volontiers pour la suite !

7
Positif

Une histoire complexe sur une relation tabou

Un récit qui repart après un creux

L'arrivée de personnages pour pimenter l'histoire

Une ambiance fine et subtile

De très beaux personnages

Des dessins doux et poétiques

Negatif

Des héros difficiles à aimer

Un sujet malaisant

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (518)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Tant que nous serons ensemble
Boutique en ligne
8,05€
Boutique en ligne
8,05€
Boutique en ligne
8,05€
Boutique en ligne
8,05€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)