5

Critique de Le syndrome [E]

par ginevra le dim. 11 avril 2021 Staff

Rédiger une critique
Un thriller plutôt classique

Comment deux affaires policières aussi différentes que celles-ci peuvent-elles mener à un point commun? Il y a l'affaire de ce film qui a rendu aveugle celui qui l'a vu pour la dernière fois à cause d'images subliminales insupportables insérées dedans. Et l'affaire des 5 cadavres aux cranes découpés. Pourtant la lieutenante Lucie Henebelle de Lille et le lieutenant Franck Sharko de la Criminelle vont bien devoir travailler ensemble pour élucider ces 2 cas.

Le début m'a bien sûr évoqué le film "Ring" avec ce film meurtrier, mais le côté horrifique disparaît vite pour aller vers une classique enquête policière avec un duo de flics pas vraiment en accord au début. Comme je n'ai pas lu les romans de Franck Thilliez, j'ai regretté que Sylvain Runberg n'explique pas qui est la vision de Sharko et depuis combien de temps elle le poursuit. Je pense qu'il a été fidèle au roman original puisque je ne le connais pas. Je regrette simplement que Franck Thilliez ait choisi des thèmes aussi classiques et récurrents de la littérature noire pour son roman.

Comme je ne suis pas une fervente lectrice des thrillers (en romans ou en BDs), ce sont les dessins qui me font apprécier ou non un album. Ici, j'ai trouvé les dessins de Luc Brahy trop sages et trop réalistes à mon gré. J'avais l'impression de lire le story-board d'un téléfilm avant son tournage. Dommage!

Un thriller qui ravira les amateurs du genre et/ou ceux qui apprécient le style réaliste en BD. Comme je ne suis ni l'une, ni l'autre, j'ai moyennement aimé cet album.

En bref

Un thriller classique qui ravira les amateurs du genre mais qui m'a laissé sur ma faim. J'aurais aimé un peu plus de folie dans les dessins.

5
Positif

Negatif

dessins réalistes un peu trop sages

ginevra Suivre ginevra Toutes ses critiques (1993)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Le syndrome [E]
Boutique en ligne
17,90€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)