9

Critique de La Ballade de Ran #2

par MassLunar le mar. 27 avril 2021 Staff

Rédiger une critique
Pour une dernière ballade...

Malgré quelques écueils inutilement graveleux, le premier volume de La Ballade de Ran promettait une mini-série de fantasy seinen efficace et graphiquement très soigné. 

Ce second tome balaie vite ces mêmes écueils moins présent (mais toujours là, rassurez-vous avec en plus la figure du vieux papi vicelard ! ) pour nous offrir une seconde partie conclusive riche en actions et généreuse dans le développement de son background. Les personnages sont davantage étoffés, notamment True dont le chant devient beaucoup plus omniprésent et possède un réel impact quant à l'intrigue. De même, on découvre le passé misérable de Ran et surtout celui du bad guy dont la quête de vengeance, certes classique, s'avère plutôt logique et touchante.

Le scénario de La Ballade de Ran ne surprend pas. C'est un fait : la structure et le développement de l'intrigue sont assez classiques avec un point tragique suivie d'un revirement façon "l'union fait la force". Dommage surtout qu'un certain deus ex machina issu du passé fasse son apparition et rabaisse davantage le scénario dans un moule assez prévisible. Mais au fond peu importe , car si La Ballade de Ran ne sera pas le titre de fantasy le plus surprenant de l'année, il n'en reste pas moins diablement efficace. 

Je ne connaissais pas le travail de Yusuke Osawa à qui nous devons Green Worldz , une série post-apo en huit volume chez Pika. Mais c'est avec intérêt que , personnellement, je me plongerais à l'occasion dans cette série juste pour le dessin d'Osawa-san. En terme d'action esthétique bien léchée, ce mangaka possède une certaine force. Le combat final contre les deux antagonistes est juste titanesques avec des plans dantesques sur une ville noyée dans une mare de lave, un monstre doté d'un aspect très cthulien. C'est simple, on aurait aimé que le combat s'éternise encore un peu jusqu'à durer pratiquement tout un volume...

L'encrage est soigné sans excessivité,  les effets de style sont infernaux avec l'image d'un monstre envahi par les flammes, le design des personnages est très élégant (malgré le souci de proportion plastique chez True) et le mangaka se permet même d'insérer de véritables environnements dotés d'une certaine poésie comme en témoigne le début de ce second volume avec les Stèles Blanches et la dépouille de Jormungand, un désert blanc rongé par la souillure. Sans doute influencé par certaines forces vidéoludiques, Yusuke Osawa concocte un univers de l'imaginaire sérieux et détaillé à des lieux d'un imaginaire de fantasy dépouillé façon Isekai. 

Cette ballade se révèle jusqu'au bout des plus plaisantes et rien que pour l'amour d'un dessin de fantasy aussi stylé et généreux, ce serait un blasphème pour les amoureuses et amoureux de manga de genre de passer à côté de ce seinen aussi stylé visuellement.

Encore une fois côté scénario, pas sûr que La Ballade de Ran reste dans les mémoires mais il serait dommage de se priver d'un petit diptyque réuni en coffret d'ailleurs qui a tout fait sa place dans le petit rayon fantasy de votre mangathèque.

En bref

Un second volume réjouissant qui vient conclure cette petite mais belle fantasy épique. Si le scénario accuse certains clichés, se réfugie un peu dans le classique, il n'en reste pas moins étoffé et surtout emmené par un dessin de très bonne qualité qui parvient à faire épanouir ses personnages dans des scènes de combats haletantes. En somme , La Ballade de Ran demeure un titre efficace de fantasy epique qui ravira les gourmets de l'imaginaire même si c'est loin d'être le met le plus surprenant en terme d'écriture. Toujours est -il que c'est une petite mini-série de fantasy charismatique qu'on peut lire et relire à l'occasion si on a envie d'un peu d'imaginaire forgé dans l'acier ou dans de l'os de dragon en l'occurrence.

9
Positif

Un second volume et une conclusion efficace qui clôture bien cette mini-série sans regrets

Le dessin fort agréable de Yusuke Osawa qui excelle dans le design d'un imaginaire nerveux et épique

Un antagoniste infernal qui fait le taf

Negatif

Une histoire guère surprenante avec un deux ex machina des plus classique

Un combat final qui aurait pu gagner quelques pages en plus ( mais ça c'est de la gourmandise)

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (184)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de La Ballade de Ran
Boutique en ligne
7,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)