8

Critique de My Hero Academia #28

par Auray le jeu. 29 avril 2021 Staff

Rédiger une critique
L'éveil

Dans un petit mot, Kohei Horikoshi s'excuse d'utiliser si fréquemment le rouge pour ses couvertures. Mais ce coup-ci, on le comprend, car il s'agit encore une fois d'un tome concentré sur l'action qui reste très omniprésente. Heureusement qu'il y a par exemple un magnifique dessin de Beten Court pour souffler. Il s'agit ni plus, ni moins du dessinateur de Vigilante – My hero academia illegals. Et si vous voulez encore prolonger l'expérience, il y a maintenant la parution des teams-up mission par Yoko Akiyama, toujours disponible aux Éditions Ki-oon. De quoi ne jamais être en manque de lectures héroïques !

Le Dr Garaki gagne du temps afin de permettre l'éveil de l'héritier d'All For One, le sombre et maléfique Tomura Shigaraki. La bataille fait rage dans toutes les cases, et c'est Endeavor qui ouvre le bal, le fameux numéro un des super-héros. Très vite, on se retrouve avec une altercation entre lui et celui qui vient de se réveiller. J'avoue avoir eu le souffle coupé à ce moment. Car, si Tomura l'emporte, rien ni personne ne pourra plus l'arrêter. Est-il maintenant devenu un plus ultra ? La pression est constante sur l'équipe des gentils.

De son côté, Izuku, en tant que possesseur du All for All, ressent forcément le All For One. Ça veut pas pour autant dire qu'il peut le battre, mais, il a la possibilité de l'attirer ailleurs où il n'y a pas de civils à mettre en danger. Décidément, on ne se refait pas lorsque l'on est un super-héros ! Mais là, il risque vraiment sa vie par cet acte généreux. On est un peu comme Katchan pour le coup, frustré de voir un si grand pouvoir si mal utilisé, et aujourd'hui, on peut le payer le prix fort !

Heureusement, il y a les autres compatriotes qui peuvent faire l'affaire, et ils sont plutôt nombreux. Malgré quelques scènes un peu confuses, on admire la mise en place des astuces des personnages à capes longues pour permettre que tout se passe au mieux, et ceux, malgré une ville qui se désagrège au fur et à mesure des chapitres. Le petit monde de My Héro Academia n'a jamais été aussi utile que maintenant !

Un tome qui heureusement est entrecoupé d'illustrations, de gags, de fiches personnages, ou encore des textes de transition. Il y a un vrai équilibre au final entre tout ceci, et l'histoire qui se déroule à toute vitesse. Par contre il faut pouvoir suivre dans toutes les scènes de carnage, de poussières et de débris parmi tous ces héros, et même quand on connaît par cœur la série, ça peut être laborieux. Pour autant, le tome vingt-huit offre un moment de gloire que seul les plus grands pouvoirs peuvent se permettre. Merci sensei !

En bref

« L'heure est venue... de tout détruire ! »

8
Positif

Tomura est vraiment un ennemi charismatique, sa bande aussi

Tous les supers sont présents

Des ruines bien retrancris

Un rythme soutenu

Des bonus vraiment sympas

Negatif

Quelques cases où l'on a du mal à s'y retrouver dans l'action

Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (500)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de My Hero Academia
Boutique en ligne
6,60€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)