8

Critique de Orient - Samurai quest #7

par Sachiko-chi le mar. 4 mai 2021 Staff

Rédiger une critique
Musashi et son bataillon sont en première ligne !

J’attendais ce tome avec une grande impatience je dois avouer, la mangaka nous laissait dans une phase de suspens. En effet Musashi et ses deux comparses Kojiro et Tsugumi rejoignaient le clan Uesugi pour affronter l’énorme kishin qui les attend sur une île. Mais nos protagonistes ont été séparés, Musashi s’est retrouvé seul et a rejoint son bataillon. Mais dans ce dernier, ce n’est pas la fête, il faut choisir un chef, et Musashi se retrouvait à affronter Amako et Shimazu pour cette place. Arrêter le tome 6 comme ça, a été une vraie torture ! Donc bien contente de retrouver l’univers et de savoir comment tout ça c’est passé.

La mangaka nous fait vraiment reprendre pile au moment où ça c’est arrêté dans le précédent, et on peut assister enfin à ce combat. Les forces de tous ces personnages ne sont vraiment pas équitables, on sent que Amako et Shimazu ont tout de même plus d’expériences que Musashi. Ce denier fait surtout appelle à la force brute pour pouvoir les vaincre. Ça passe ou ça casse, ça peut aussi avoir ses avantages et ses inconvénients. Suite à ce combat, on voit clairement qui l’emporte, le chef de ce bataillon est élu du coup par la force, et aucun des autres membres n’osent revendiquer son statut sauf une personne. Toujours la même…

Dans ce tome, la mangaka va surtout mettre en avant le personnage de Musashi ainsi que son bataillon. Kojiro et Tsugumi sont vraiment absents du récit sauf sur deux ou trois cases sans grande importance mais qui les font apparaître.
Pour Musashi, ce tome va lui permettre de bien avancer dans ses raisonnements, ses réflexions, ses prises de décisions. Il va aussi se remettre en question par rapport à la place de chef notamment, qui n’était pas inintéressant, surtout que c’est vraiment le personnage tête brûlée, qui fonce et qui regardera les conséquences après. Même s’il prend un peu en maturité, comme on dit « chasser le naturel, il revient au galop », et notre Musashi, continue tout de même à foncer tête baissé. Notamment quand plusieurs kishin se présentent et qu’il décide de les affronter. L’effort est louable, mais encore une fois, il aurait mieux valu observer et se mettre à l’action après.
Cet événement va être une petite leçon pour Musashi par rapport à son empressement, mais aussi pour nous, puisque l’on découvre encore quelques petites subtilités sur cet univers. En effet, les combats des bushis ce n’est pas seulement y aller tout seul. Même s’ils ne s’entendent pas tous, il y a tout de même un technique qui se met en place entre tous ces combattants. On comprend qu’ils unissent leur force pour affronter l’ennemi. C’est aussi une autre leçon pour Musashi qui ne savait pas du tout qu’il existait cette entraide entre les combattants. Il va pouvoir compter sur Amako pour lui enseigner cette nouvelle technique, un entraînement qui aura su me faire rire, et donner plus d’importance à Musashi. Pour ma part, c’est un personnage que j’apprécie de suivre mine de rien.

Cet entraînement va permettre à la mangaka d’étoffer aussi un peu son univers en développant d’autres personnages et d’autres sujets. D’une part, on va en découvrir un peu plus sur les généraux dont fait parti Uesugi, un secret que seuls cinq personnes connaissent.
Ils vont dévoiler la stratégie qu’ils ont mis en place pour combattre le kishin qui est entrain de tuer ce monde à petit feu.
Mais ce n’est pas tout, la mangaka nous développe aussi une partie de l’histoire de Amako et de son clan. On apprend aussi à connaître le personnage de Naoe qui n’est autre que le bras droit de Uesugi, une partie de son histoire, de son passé, mais aussi et surtout l’étendue de sa force et de ses capacités pour vaincre les kishins. Mais la plus grosse surprise revient à Michiru dont on découvre aussi son passé et son histoire, elle est pleine de révélations qui vont venir faire avancer l’histoire, et qui nous questionnent sur la suite des événements !

En bref

Un tome qui m'a beaucoup plu, qui permet de développer encore Musashi, puisqu'il sera beaucoup mis en avant. Mais la mangaka ne s'en tient pas à ce personnage, au contraire elle développe ceux de son bataillon, avec leurs histoires, leur passé, leurs techniques, et elle amène quelques révélations qui viennent enrichir son récit !

8
Positif

Des dessins sympahtiques

Des réflexions de la part de Musashi

Développement des passés et histoire de Amako, Naoe et Michiru

Des révélations assez surprenantes

Des combats dynamiques et fluides

Toujours dans la découverte de l'univers

Negatif

Kojiro et Tsugumi complètement oubliés dans ce tome

Sachiko-chi Suivre Sachiko-chi Toutes ses critiques (166)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Orient - Samurai quest
Boutique en ligne
7,20€
Boutique en ligne
7,20€
Boutique en ligne
7,20€
Boutique en ligne
7,20€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)