6

Critique de Les sortilèges de Zora #1

par damss le mar. 4 mai 2021 Staff

Rédiger une critique
Une magicienne qui rentre au collège de Moldus...

Cette série se centre autour du personnage de Zora, une jeune sorcière de 12 ans qui va être contrainte de vivre parmi les non-sorciers en entrant au collège. L’action se situe à notre époque, dans notre Paris actuel, sans magie apparente sauf pour Zora et sa grand-mère. Ces dernières ont été chassées de leur village et sont contraintes de vivre au cœur de la capitale, sur le toit d’un immeuble dans un jardin magique. Les deux femmes y pratiquent allègrement la magie, jusqu’au jour où la grand-mère décide d’imposer à sa petite fille de vivre et s’intégrer aux non-sorciers et d’aller au collège. Évidemment, tout cela sans la possibilité d’avoir recours à la magie…

Côté scénario, on s’adresse clairement à un public jeunesse avec la vie d’une jeune collégienne ordinaire et ses histoires, amitié, amour, jalousie. La magie reste pour le moment en tâche de fond même si c’est un fil rouge important qui permet d’introduire certains personnages mais aussi d’apporter quelques scènes d’humour originales. Elle va réussir à l'utiliser malgré l'interdiction uniquement pour jouer des vilains tours à ses camarades de classe ou à ses professeurs. A voir par la suite si la magie prend une place plus importante, si l’équilibre posé dans ce tome continue ou si c’est la vie du collège qui prend le dessus… Le rythme est bien dosé, l’univers est posé, l’éloignement de ses parents et les explications justifiant que les sorcières doivent rester cachées aussi. Ce premier album pose le cadre et l’univers magique de Zora vient gentiment perturber la réalité quotidienne des non-sorciers sans plus de conséquences pour le moment.

Côté dessins, la couverture est réussie et incarne une promesse de voyages, d’aventure et de magie.  Le trait est plutôt rond, doux et les visages sont assez expressifs mais au fil des pages, on note tout de même une certaine irrégularité dans le détail des personnages, notamment ceux qui apparaissent en second plan. Le trait paraît un peu plus grossier pour ces derniers, c’est dommage. Les décors ont un aspect un peu flou, c'est assez surprenant mais ils sont souvent très riches de détails et cela permet de s’immerger davantage dans l’histoire et la magie. J’ai notamment beaucoup aimé le jardin sur le toit parisien ou encore le laboratoire de la grand-mère. La colorisation quant à elle apporte beaucoup de couleurs, plutôt claires, et permet aussi par certains effets de bien montrer l’utilisation de la magie.

A noter aussi le supplément en fin d'album qui contient le grimoire de Zora, dumoins une partie. Cela permet au lecteur de comprendre davantage son univers et ses règles avec quelques crayonnés en prime.

Une jolie découverte que ce premier album qui m’a beaucoup plu pour la partie magique avec un univers bien propre, ses règles, ses codes et une intrigue autour de ses parents intéressante. La partie vie au collège m’a un peu moins séduit, de par mon âge d’une part mais aussi parce qu’il y a aujourd’hui un grand nombre de BDs sur le marché abordant cette thématique… J’attends donc la suite pour me faire une idée plus précise de la direction que prendra la série.

En bref

Une jolie découverte que ce premier album qui m’a beaucoup plu pour la partie magique avec un univers bien propre, ses règles, ses codes et une intrigue autour de ses parents intéressante. La partie vie au collège m’a un peu moins séduit. Les fans d'Harry Potter devraient sans nul doute y trouver leur compte mais j'attends pour ma part la suite pour me faire une idée plus précise de la direction que prendra la série.

6
Positif

Décors féériques par moment

Vie d'une collégienne normale ponctuée de petits tours magiques

Negatif

Dessins irréguliers

damss Suivre damss Toutes ses critiques (939)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
11,50€
Boutique en ligne
11,50€
Boutique en ligne
11,50€
Boutique en ligne
11,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)