9

Critique de Blue Lock #1

par MassLunar le mar. 1 juin 2021 Staff

Rédiger une critique
Enter to the footbattle !

C'est la rentrée foot dans le manga à l'heure actuelle ! Alors que nous avons accueilli la semaine dernière, le manga Ao Ashi, un prometteur shonen nekketsu un peu classique sur le fond mais à la fois très rafraîchissant, voici son "adversaire" Blue Lock qui est un titre qu'on pourrait presque qualifier d'antagoniste à  Ao Ashi...

Alors qu' Ao Ashi laisse présager un shonen porteur de valeurs et de messages types " L'Union fait la force" et, spécialement, par le biais de son jeune héros qui la joue d'abord très perso, Blue Lock lui fait l'apologie de l'individualisme forcené. Le but de ce manga-foot n'est pas l'équipe, le but est le buteur tout simplement. Nous suivons Isagi, un jeune joueur de lycée plutôt lambda mais passionné par le foot qui rêve de gloire et de Coupe...  Nous découvrons ce personnage durant la finale d'un tournoi inter-lycée. L'équipe d'Isagi est menée 1-0 mais Isagi, après quelques dribles réussis, se précipite vers la cage adversaire. Il pourrait tirer un but lui-même. Nous sommes dans les dernières minutes de la seconde mi-temps. Mais au dernier moment, il décide de faire une passe à un attaquant dégagé. La passe a été malheureusement décisive pour la défaite de l'équipe d'Isagi. Le buteur à qui il a livré le ballon rate son tir.

Depuis Isagi ronge le frein en se disant qu'il aurait du marquer lui-même. Mais pour autant, son rêve de devenir un joueur d'exception n'est pas perdu. Isagi a été sélectionné pour participer à un mystérieux stage de formation intensive : le blue lock, un stage de 300 joueurs prodiges qui n'a pour but que de trouver le Buteur de l'équipe du Japon, celui qui donnera toute sa gloire à l'équipe Nippone et permettra à cette dernière de remporter enfin la Coupe. Mais pour cela, il faut d'abord que ce futur buteur éradique les 299 autres participants. Plus qu'une confrontation de talents, c'est avant tout une confrontation d'ego et d'individualismes qui va forger le futur joueur.  

Ce premier volume de Blue Lock promet une série tout simplement jubilatoire. Ce titre peut être considéré comme un de ces titres qui dynamite un genre. Par exemple, tout comme One Punch-Man est considéré comme une parodie de shonen avec son super-héros ultra-cheaté dès le départ, Blue Lock prend à contre-pied des séries comme Captain Tsubasa ou plus récemment Ao Ashi. Sans cynisme , comme le dévoile ses premières pages, ce manga cherche à mettre en valeur non pas une équipe mais un héros, un talent exceptionnel qui propulsera à lui tout seul l'équipe de foot du Japon. La grande force de Blue Lock, c'est la détermination de ce sujet emmené par un scénario passionné et un dessin tout en efficacité.

Pour mettre à l'épreuve le futur meilleur buteur, rien de telle qu'une bonne battle royale ! 

Rassurez-vous, rien de meurtrier dans cette Battle Royale mais l'enjeu est quand même de taille puisque le candidat éliminé sera à jamais privé de la moindre chance d'intégrer la sélection nationale. Autant dire que les rêves de gloire seront tout de suite brisés. Avec Blue Lock , on oublie vite les beaux discours de l'amitié entre joueurs pour se recentrer sur la volonté d'un seul. 

Au scénario, on retrouve l'un des mes scénaristes préférés, Mr Muneyuki Kaneshiro dont j'admire le travail sur le seinen Jagaaan ! C'est un monsieur qui n'a pas peur d'être excessif, d'être passionné dans son art de raconter des histoires. Il dynamite le shonen avec Blue Lock sans aucun cynisme en nous présentant des personnages passionnés qui donnent énormément de férocité au titre : Anri Teieri , une cadre de l'Union Japonaise du Football déterminée qui soumettra le projet Blue Lock au public et au conseil, le mystérieux coach Jinpachi Ego, responsable et créateur du Blue Lock, un personnage charismatique et impitoyable et, bien sûr, notre héros Isagi qui découvrir progressivement la bête qui sommeille en lui !  D'autres joueurs d'exception comme lui vont apparaître dans l'histoire mais nul doute que Blue Lock promet des confrontations explosives et des instants de férocité jubilatoires  comme en témoigne l'épreuve du Loup dans ce premier volume. Muneyuki Kaneshiro a l'art de créer des protagonistes/antagonistes des plus intéressants comme en témoigne Jagaaan ! , des personnages projetés dans une intrigue très bien rythmé et ,malgré tout, plutôt réfléchie derrière ce Battle Royale. Le scénariste traite son sujet sans cynisme. On devine aussi sa passion et sa croyance envers le buteur comme Homme du Match, enjeu fondamental de l'équipe. Si Blue Lock reste avant tout un manga d'action et de divertissement autour du foot, Muneyuki Kaneshiro et le dessinateur Yusuke Nomura dépeignent avec lucidité la situation de l'équipe du Japon durant les différentes coupes du mondes. Une équipe qui a toujours frôlé les finales sans jamais s'illustrer. Dans Blue Lock, il n'y a pas d'onirisme ni d'idéalisme quand au devenir d'une équipe de foot. Il y un constat et l'action qui s'ensuit. Ce constat est traité de manière remarquable dans ce premier volume et tend à prouver que ce titre ne se focalisera pas uniquement sur le battle royale en question. 

Le scénariste collabore ici avec Yusuke Nomura au dessin qui avait travaillé sur la série Dolly Kill Kill publiée aussi chez Pika. Son style est assez habile avec une bonne dose d'expressivité et surtout  de rage qui anime les personnages. Il mise pas mal, notamment,  sur les gros plan avec un effet resserré qui donne vraiment un grain de folie à l'action. Un bon dessinateur pour donner du corps et du cœur à ce FootBattle Royale. Cela se ressent notamment par les décors comme l'environnement hermétique du Blue Lock qui ressemble à une sorte de prison, un cadre propice à l'émergence d'un talent au sein de cette formation des plus rudes. 

Nous n'en sommes qu'au début, cette série compte déjà 14 volumes au Japon. En tout cas, c'est avec une belle affirmation que ce shonen débarque sur le terrain afin de balayer l'équipe adverse.

Inaugurons ce lieu où le football sera le plus incandescent au monde ! 

[Lecture réalisée sur service -presse ]

En bref

Blue Lock entre sur le terrain avec une férocité sans pareil, déterminé à tacler le manga de football. Ce premier volume nous promet une série explosive et jubilatoire, autant par son cadre du battle royale que par sa vision audacieuse du football.

9
Positif

Un premier volume qui dynamite le genre du manga de football par son ton et son individualisme

Un battle royale qui s'annonce épique.

Le scénario de l'excellent Muneyuki Kaneshiro (Jagaaan !) qui se combine allégrement avec le dessin tout en férocité de Yusuke Nomura

Negatif

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (217)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Blue Lock
9
Blue Lock T.2

Blue Lock T.2 Staff

Lire la critique de Blue Lock T.2

Boutique en ligne
7,20€
Boutique en ligne
7,20€
Boutique en ligne
7,20€
Boutique en ligne
7,20€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)