6

Critique de Le Fossoyeur #1

par Niwo le mar. 8 juin 2021 Staff

Rédiger une critique
Vaincre son tourment

Je commence rarement des séries chez Komikku, mais ayant apprécié Pygmalion, Le fossoyeur s'est imposé naturellement dans mes envies de lecture. D'autant plus que la série est terminée en quatre volumes.

Les dessins de l'auteur se décomposent entre deux catégories prédominantes : un côté mignon pour les personnages principaux et les décors dits neutres ou joyeux et un côté plus réaliste pour les possédés et les scènes sanglantes. Ce contraste nous permet de suivre le rythme du récit sans se lasser. D'autant plus que l'auteur a un trait très fin et agréable.

Comme on pourrait s'en douter, « Le fossoyeur » nous parle de... fossoyeurs. Certains humains hantés par des esprits entrent dans une folie meurtrière après quatre phases qui plongent petit à petit l'être humain dans la folie. Les fossoyeurs sont chargés de les tuer pour les « sauver ». Nous suivons Hitsugi, un jeune garçon qui fait partie d'une lignée de fossoyeurs et qui n'a pas conscience des dangers de ce métier. Jusqu'au jour où sa vie bascule...

Il devient alors fossoyeur à son tour et puise son énergie dans un traumatisme qui le hante. C'est un personnage torturé qu'on prend très vite en pitié et qui est assez immature. Surtout au début du titre, je me suis senti agacé pendant un bon bout de temps, surtout quand on voit à quel point il fait des bêtises sans réfléchir. Mais ça reste un enfant, c'est un comportement normal qui le mènera à des situations inattendues qui le feront grandir.

Il est donc bien plus intéressant dans la deuxième partie du tome, bien que ça reste un héros de manga classique. Un protagoniste avec un background dit « dark », seul contre des monstres qui menacent la population. Il aura ses fameux deux amis toujours prêts à le soutenir mais qui ne connaissent pas son secret. Personnellement, ça ne m'a pas empêché de passer un bon moment mais ce genre de facilités scénaristiques me posent problème, surtout quand elles sont aussi nombreuses.

D'autant plus que même l'antagoniste est cliché et j'ai déjà vu ce genre de scénario (une fameuse pilule qui transforme la population en monstre) dans pas mal de séries. Le fossoyeur est donc un manga très classique et tout de même agréable grâce à ses superbes dessins et à un rythme suffisamment dynamique.

En bref

Malgré de nombreuses facilités scénaristiques et une intrigue assez prévisible, Le fossoyeur reste une lecture plutôt agréable grâce à un bon rythme et des dessins fins qui collent à l'ambiance du titre. Série en 4 tomes, j'attends de lire la suite avant de me faire un avis définitif mais cela reste un manga Shônen assez classique pour l'instant.

6
Niwo Suivre Niwo Toutes ses critiques (391)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Le Fossoyeur
Boutique en ligne
7,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)