6

Critique de Black Marriage #1

par Niwo le dim. 11 juil. 2021 Staff

Rédiger une critique
Mariage forcé... ou non ?

Saki Aikawa est une autrice très appréciée en France. Grand nombre de ses séries sont sorties en France, et Black marriage ne fait pas exception. Cette romance est quelque peu étonnante au départ, mais on finit charmés par l'histoire imaginée par l'autrice.

Pour ma part, je ne lis qu'une série sur trois de Saki Aikawa. C'est une autrice qui produit toujours le même genre de chara-design, à tel point que les personnages des différentes séries se ressemblent énormément. Je trouve que c'est le genre de choses qui coupent l'envie de lire et découvrir une nouvelle histoire. Je me restreins donc moi-même pour apprécier ce que je lis, et cela fonctionne plutôt bien jusque-là.

Black marriage nous raconte la triste histoire d'Akari, jeune lycéenne orpheline très engagée qui travaille bénévolement dans un orphelinat dont elle a hérité. Suite à de nombreux impayés, l'orphelinat est mis en vente et c'est un beau jeune homme, Kakeru, qui décide de l'acheter. Il propose à Akari de le laisser sous forme d'orphelinat, si elle accepte de l'épouser. Etant sa seule chance de sauver les enfants, elle devient sa femme et vit avec lui, qui est visiblement un acteur connu et apprécié.

Au départ, ce concept fait peur. Un mariage aussi rapide et dans un contexte aussi instable ne donne pas envie. J'ai trouvé ça un peu facile comme procédé, typiquement un moyen de justifier une romance en feignant l'originalité. J'ai donc commencé cette lecture en étant quelque peu pessimiste. Pour autant, j'ai très vite changé d'avis car Saki Aikawa est très douée pour nous plonger dans ses histoires même quand on ne le souhaiterait pas.

Malgré une histoire classique, on se prend au jeu et on s'attache à Kakeru et Akari. On partage leur quotidien et on en vient à espérer qu'ils s'attachent l'un à l'autre. Les quelques mystères qui planent au-dessus d'eux nous poussent également à lire la suite, bien qu'on se doute que ce seront des schémas assez classiques comme on en a l'habitude.

Ce genre de récit nous fait, avant tout, passer un bon moment. L'autrice parvient à doser le caractère des personnages et leurs interventions, afin qu'ils ne soient pas détestables. C'est un juste équilibre qu'il n'est pas évident de manier, et rien que pour cela, je dis bravo à l'autrice. Ce premier tome a des points positifs comme négatifs, et j'espère que la suite saura me convaincre de continuer la série.

En bref

Malgré de grandes qualités comme on en voit souvent dans les œuvres de l'autrice, ce premier tome pèche à cause de son concept peu concluant et son manque d'investissement et de prise de risque. La lecture est très plaisante et on finit par s'y plonger mais cela n'est pas suffisant pour effacer les défauts de celui-ci. J'espère que la suite sera d'autant plus appréciable.

6
Niwo Suivre Niwo Toutes ses critiques (436)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Black Marriage
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)