8

Critique de Buonaparte #1

par MassLunar le mar. 27 juil. 2021 Staff

Rédiger une critique
Un exil pour l'Empereur

Cette année, c'est une année Napoléon puisque la France commémore les 200 ans de la mort de l'Empereur, l'une des figures de proues de l'Histoire de la France durant le XVIIIème - XIXème siècle.

Qu'on l'apprécie ou non ( même si personne ne le connaît personnellement ), Napoléon demeure une figure historique fascinante vu à la fois comme un redoutable stratège et un homme de lettres, voyageur à l'esprit aiguisé. Il n'est pas étonnant qu'à l'occasion du bicentenaire de sa mort, l'Ogre Corse a droit à la sortie et à la réédition de pas mal de titres à son sujet. Parmi les nouveautés, on peut relever en bd , Buonaparte , aux éditions delcourt dont ce premier tome nous fait suivre l'exil de l'Empereur sur l'île de Saint-Hélène, la fameuse île où il connaîtra sa fin.

Buonaparte t.1 Sainte-Hélène est une bd historique de qualité bien servie par le  dessin appliqué et détaillé d'Ivan Gil. Ce dernier semble être un dessinateur très attaché à Napoléon puisqu'il a auparavant publié La Bataille et Bérézina , deux titres parus chez Dupuis. Pour Delcourt, Mr . Gil retrouve Napoléon dans un premier tome qui n'est pas centré sur ses campagnes de guerre mais plutôt sur sa fin et notamment sur une dernière confrontation qui va l'opposer à son geôlier Hudson Lowe, un officier anglais au parcours militaire affirmé dont la réputation fut entachée suite à sa rencontre avec Napoléon. 

D'une certaine manière, cette série annonce un ton un peu crépusculaire puisque nous suivons dans ce premier volume le trajet de Napoléon vers l'île de Saint-Hélène , sa destination finale dans tous les sens du termes. D'ailleurs, ce premier volume s'ouvre sur sa mort et la fameuse déclaration de Hudson Lowe au sujet de l'empereur avant de rebasculer en flash-back tout du long. Outre le voyage à bord du Bellerophon, le navire anglais qui escorta l'ex-empereur et sa troupe sur son île, quelques flash-backs ponctuent certains moments-clés de la vie de Napoléon, notamment durant la campagne d'Egypte... Cette dernière donne lieu à des spéculations qui hasarderaient le fait que Napoléon en aurait ramené un important trésor.

Cette bande dessinée aurait pu s'ancrer dans un scénario classique avec une biographique autour de la fin de Napoléon agrémenté de ces quelques flash-backs qui retracent les meilleurs "moments" de son existence. Cependant, ce premier volume apporte un contrepoint intéressant avec le personnage d'Hudson Lowe, le geôlier de Napoléon. Cet album nous fait suivre les destins respectifs de Napoléon d'un côté et celui de Lowe. Bien sûr, la fiction est utilisée pour étoffer le passé de cet officier anglais qui s'avère être un personnage des plus intéressants. Un personnage rigoureux, droit dans ses bottes, mais qui est aussi un pantin utilisé par ses supérieurs pour percer certains secrets autour de Napoléon. Le portrait du geôlier va donc de pair avec celui du prisonnier et j'ai trouvé l'idée de réunir ces deux adversaires pour en faire  le sujet de l'album plutôt séduisante. C'est peut-être là le sel du scénario écrit par Rudi Miel et Fabienne Pigière qui mêle un bon background historique , bien documenté et détaillé , avec une confrontation psychologique des plus prometteuse. A noter le petit dossier en fin de volume préparé par Rudi Miel autour du "dernier combat " de Napoléon , un glossaire intéressant qui permet de résumer les différents personnages et évènements historiques présents dans l'album.

Côté dessin, on demeure dans un style clair et détaillé dans le plus pur style de la bd historique chez Delcourt. C'est classique, sans prise de risques expérimentaux, mais c'est efficace, bien détaillé et assez immersif grâce au talent d'Ivan Gil dont on devine le travail de recherche derrière ainsi que la colorisation d'un certain Iver2anes qui enchaine les couleurs chaudes de la campagne d'Egypte avec des couleurs plus oppressantes autour du trajet en bateau. Une immersion qui contribue à la tension de certaines scènes comme celle de la mutinerie... C'est très élégant avec une mention spéciale pour le design des navires et des environnements. On passera l'aura de Napoléon, bien présente, qui s'inspire forcément de l'iconographie du personnage. Il n'y a donc rien de surprenant mais un véritable souci du respect historique un petit peu nuancé par le degrés de fiction.

En bref

Ce premier tome de Buonaparte annonce une bd historique qui aurait pu s'ancrer confortablement mais sans surprise aucune dans la description des derniers instants de Napoléon Ier agrémenté ici et là de quelques flash-backs sur sa vie mais cette bd pose un peu plus de sel en promettant une confrontation intéressante entre Napoléon et son geôlier Hudson Lowe qui peut être vu comme le dernier adversaire de l'ancien empereur. A côté de cela, le dessin classique mais détaillé et respectueux d'Ivan Gil étoffe le titre sans aucun problèmes. Un titre qui peut ravir aussi bien les férus d'Histoire que les amateurs de bd en général.

8
Positif

La confrontation prometteuse entre Napoléon et son geôlier Hudson Lowe : deux militaires solides autour d'un dernier combat.

Le dessin très précis d'Ivan Gil assortie à la colorisation immersive d'Iver2anes

Negatif

On reste dans le pur respect parfois un petit trop pédagogue et lisse de la bd historique

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (243)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Buonaparte
Boutique en ligne
14,95€
Boutique en ligne
14,95€
Boutique en ligne
14,95€
Boutique en ligne
14,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)