5

Critique de King in black #1

par ScoobyDam le dim. 8 août 2021 Staff

Rédiger une critique
Le retour de Knull

N’étant pas un amateur de Spider-man et de son univers étendu, je n’ai suivi que de très loin l’événement Absolute Carnage. Quand on m’a dit que King in Black était la suite directe, j’avais peur de ne rien comprendre mais mes craintes ont rapidement été effacées grâce à la remise en contexte rapide et efficace rédigée en préface. Ce premier tome (sur quatre) est un recueil de 7 issues du nouveau crossover de Marvel :
- King in black #1
- King in black: Immortal Hulk #1
- King in black #2
- King in black: Return of the Valkyries #1
- King in black: Gwenom vs Carnage #1
- King in black: Iron man/Dr Doom #1
- King in black: Planet of the symbiotes #1

L’histoire principale, écrite par Donny Cates, est un énième crossover de la maison des idées. La mécanique est toujours la même, à mon grand désespoir. Une menace arrive, ici Knull, dieu des symbiotes, et les héros, dont un est en plein doute existentiel, se rallient pour se battre côte à côte contre ce nouvel ennemi commun. Aucune surprise malheureusement côté scénario, qui reste malgré tout qualitatif, et même si une chose à pu me faire hausser un sourcil, je sais pertinemment que ça sera vite effacé par la suite ; en espérant me tromper…
Les autres récits gravitant autour de l’événement font très “remplissage” avec une mention spéciale pour l’épisode d’Immortal Hulk dont la particularité est qu’il ne possède aucun dialogue mais dont l’utilité au sein de King in black ou d’Immortal Hulk est plus que discutable. Et je ne m’attarderai même pas sur l’épisode Iron man/Dr Doom que j’ai trouvé ridicule, de plus illustré par Larocca dont le style n’est pas du tout ma tasse de thé.

Le seul épisode hors série qui sort un peu du lot pour moi est le Planet of symbiotes pour sa partie graphique vraiment très originale par Guiu Vilanova qui sauve le récit dont l’intérêt est limité. Toujours pour la partie graphique, la série principale, elle, est vraiment superbe. Les illustrations de Ryan Stegman sont un régal et la colorisation termine bien les planches sombres mais lisibles de ce nouveau récit. J’ai également beaucoup aimé le découpage des pages qui donnent une narration dynamique à ce récit malgré les impressions de déjà-vu.



Panini nous propose ce premier album de la série au format souple, dont je suis assez partisan et dont je salue la qualité. J’aime beaucoup la couverture avec vernis sélectif qui donne un petit plus et l’album se tient bien à la lecture. Le papier est de bonne qualité et rend bien les couleurs des différents récits présentés.

En bref

“Encore un crossover Marvel”, telle fut ma première réaction. Je ne suis pour le moment pas plus emballé que ça, n’ayant pas suivi Absolute Carnage et étant un peu fatigué de la mécanique toujours identique des différents crossover sans réelle surprise dont King in black a l’air de faire partie ; j’espère de tout coeur me tromper et faire un mea culpa dans une prochaine critique mais pour le moment c’est malheureusement mon ressenti. Le récit principal étant ce qu’il est, il est agrémenté par des histoires hors séries qui font très “remplissage” et dont l’intérêt me semble plus que limité. Par contre, si vous apportez plus d’importance à la partie graphique qu’au scénario, je ne saurai que vous conseiller les illustrations de Ryan Stegman.

5
Positif

La couverture

Les dessins de Stegman

Negatif

Un énième crossover Marvel avec une dynamique identique aux autres

Des récits en dehors de l’histoire principale qui n’apportent vraiment pas grand chose

ScoobyDam Suivre ScoobyDam Toutes ses critiques (80)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de King in black
Boutique en ligne
16,00€
Boutique en ligne
16,00€
Boutique en ligne
16,00€
Boutique en ligne
16,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)