7

Critique de Nevada (Duval/Pécau) #3

par vedge le mar. 17 août 2021 Staff

Rédiger une critique
7 mercenaires sur un plateau

Après le road-trip du tome 2, Nevada nous entraîne dans cet opus dans une randonnée à cheval, sur les terres des indiens Hopi.

Convoyant, une fois encore, l’acteur Mac Nabb, cowboy de cinéma criblé de dettes, vers le tournage d’un film, la chevauchée, comme toujours avec Nevada, tourne à l’aventure tragique et aux échanges de balles.

Le dessin me fait souvent penser à Giraud et Blueberry, dans les traits burinés et la nonchalance désabusée du héros. L’Ouest est immense, paré de couleurs ocres ; Les visages lisses des personnages féminins viennent en contrepoint de ceux, torturés, hachurés, des hommes, qui traînent leurs fêlures et leur déliquescence d’honneur.

Dans ce tome, on assiste au siège, version Fort Alamo, d’un plateau de tournage en extérieur ; Quelques personnages d’exception, peu ou pas armés, ou de leur seul courage, font face à 7 mercenaires lourdement armés. Les explosions s’enchaînent, la rage éclate dans la fumée grise que provoquent les grenades.

Sacré personnage que Nevada, la parole rare, la vengeance si ancrée en lui qu’il semble indestructible tant qu’elle ne sera pas assouvie ; Mais après ?

Un très bon tome d’une série originale qui mêle des vestiges d’Ouest ancien aux mirages hollywoodiens, dans les décors somptueux que seule la nature du Far West peut offrir.

En bref

Un très bon tome d’une série originale qui mêle des vestiges d’Ouest ancien aux mirages hollywoodiens, dans les décors somptueux que seule la nature du Far West peut offrir.

7
vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (2702)
Autres critiques de Nevada (Duval/Pécau)
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)