7

Critique de Noblesse #1

par MassLunar le mer. 1 sept. 2021 Staff

Rédiger une critique
Un nouvel et Noble élève

Dans la droite lignée de Solo Leveling, voici Noblesse , autre adaptation d'un webtoon de renom par la collection Kbooks ( de chez Delcourt) qui a déjà eu son cercle de fans, notamment grâce à une adaptation en anime. 

Noblesse est un manhwa de vampire dans le plus pur style, un titre élégant qui exploite un style fantastique un peu snob  à travers le personnage de Raizel. Cet immortel se réveille d'un long sommeil de huit siècles pour être pris, par mégarde, comme le nouvel élève d'une université. Heureusement pour lui, et parce que le hasard fait remarquablement bien les choses, il tombera sur une très  vieille rencontre qui l'aidera à s'intégrer et à se camoufler dans sa nouvelle vie de lycéen. Il pourra de plus compter sur l'appui de quelques humains  : un sportif doué pour la castagne, un geek qui tape plus vite que son ombre sur le clavier et une jolie fille à fréquemment sauver...

Un titre qui séduira avant tout les fans de vampires plongés dans notre monde moderne. Pour ce premier volume , Noblesse coche les cases du genre avec la perpétuelle image du beau gosse de vampire, calme, posé qui force l'admiration de toutes et de tous. La majeure partie de l'intrigue se déroule au sein du lycée et semble se concentrer sur l'arrivée de ce nouveau venu qui provoque moultes rougissements sur son passage. Notre héros n'a pas besoin de se forcer. Déjà, il ne se force en rien. Ses qualités expressives sont proches du néant. Certes, notre vampire vient de se farder huit siècles. Il a encore la tête dans le brouillard, il faut lui pardonner mais néanmoins, cet important culte du mystère autour d'un être des plus opaques le rend difficilement attachant. Certes, ce n'est que le premier volume et toute l'histoire est à tisser mais le personnage de Raizel me donne l'impression d'être avant tout un pantin figé aussi raide sur sa table de classe que devant une borne d'arcade. Mais qu'on lui donne un bon tonneau de café à ce garçon !

Heureusement, ce premier volume combine une douce intrigue un brin humoristique avec la vie de ce personnage au sein de la classe et une intrigue davantage fantastique avec la première apparition d'une menace. Ce premier volume démarre tranquillement mais ne fait pas de surplace grâce à un bon dosage entre suspense et slice of life.

Sans être d'une gastronomie exceptionnelle, ce premier volume papier de Noblesse  reste délectable. Le dessinateur Kwangsu Lee affirme un style très élégant avec un chara-design très, voir trop propre mais, qui colle bien à cet esprit fantastique d'élégance, légèrement sensuel. Je suis un petit peu dubitatif sur le personnage de Frankenstein qui , à mon avis, a du inspirer bon nombre de romances fanservicieux entre lui et Raizel. Vous l'aurez deviné, je ne suis pas un grand fan des personnages tout beaux, tout propres mais c'est une ambiance qui régalera le lectorat fan de ce style de dessin tout en élégance et charisme. Le design des vampires ennemis est assez réussis et demeure ancré dans une ambiance nocturne plutôt efficace. 

Au niveau de la colorisation, Noblesse cultive donc deux ambiances . D'abord une ambiance de jour avec une colorisation très fraiche, lumineuse pour le quotidien au lycée et l'ambiance de nuit que j'ai davantage préféré et qui donne à Noblesse des allures de films fantastiques dans la lignée du cinéma noir et blanc... Nos deux antagonistes semblent en tout cas sortis d'une vielle pellicule cinématographique et c'est plutôt une bonne idée. 

Concernant le style, Noblesse demeure sympathique et agréable à lire. Pour le fond, j'attends de voir car pour l'instant , nous restons dans un terrain vampirique très codifié, très connu avec un petit côté beaucoup trop propret... Le héros tombe dans le piège de l'opacité, de l'imperméabilité ce qui fait que nous avons envie de lui coller un coup dans les valseuses pour voir si il ressent quelque chose et dans le même temps , les personnages secondaires sont surtout des étiquettes entre le bouffon, le binoclard et la douce. Bien sûr, c'est une galerie qui se nuancera mais elle n'en reste pas moins tiède à mourir.

En espérant que Noblesse nous montre davantage ses canines par la suite...

En bref

Ce premier volume papier de ce manhwa ravira surtout les amateurs de titres fantastiques qui misent sur un style tout en séduction. Noblesse combine un bon équilibre entre le quotidien du lycée et le fantastique nocturne, source de menace... C'est un premier volume qui se lit facilement, voir même un peu trop car le début de cette série introduit des personnages des plus tièdes et passe-partout à commencer par un Raizel qui a sérieusement besoin de café après sa longue sieste...

7
Positif

Une lecture sympa entre le quotidien de Raizel au lycée et la menace nocturne

Un style élégant et fin propre à ce registre fantastique

Une colorisation assez réussie du côté des antagonistes et des passages de nuit

Negatif

C'est un premier volume trop tiède avec des étiquettes en guise de personnages et un rythme beaucoup trop soft

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (258)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Noblesse
10
Noblesse

Noblesse

Lire la critique de Noblesse

Boutique en ligne
14,95€
Boutique en ligne
14,95€
Boutique en ligne
14,95€
Boutique en ligne
14,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)