5

Critique de DEAD Tube #15

par Niwo le ven. 3 sept. 2021 Staff

Rédiger une critique
Dead Tube Neo !

Dead tube... Peu importe à quel point je connais ce manga, je n'arrive jamais à m'habituer à son côté extrême. On ne sait jamais ce qu'il risque de se passer. D'autant plus qu'on suit d'autres personnages en parallèle de ceux qu'on voit depuis le début.

Mais on ne va pas se mentir, ça reste un titre très WTF. Le scénario est surtout là pour justifier les scènes explicites, que ce soit en termes de sexe ou de violence. Je me répète beaucoup, mais il ne faut surtout pas attendre un titre logique et sensé, car c'est tout le contraire. Dead Tube est là pour choquer, tant par son graphisme que par les mots qu’emploient les personnages, bien souvent de haute cruauté.

Plusieurs fois, je me suis demandé pourquoi je continuais cette série. Grosso modo, beaucoup de chapitres finissent par se ressembler et on peut deviner ce qu’il adviendra des protagonistes assez facilement. Pourtant, les quelques détails qui changent au fur et à mesure et les mystères autour du Dead Tube qui s’éclaircissent sont une raison suffisante pour continuer.

Evidemment, je n’attends rien du titre à chaque lecture car ça reste très… étrange, mais ne serait-ce pas une forme de génie que de réussir à aller à ce point dans l’extrême ? A côté, Friends Games, par le même scénariste, est bien plus soft. Et pourtant, lui aussi a son lot de monstruosités.

Malgré tout, j’ai quand même l’impression qu’on se rapproche de plus en plus d’un titre qui critique la société. Les réseaux sociaux et à quel point cela nous conditionne, à quel point certaines personnes vivent à travers les autres en ligne. C’est peut-être une façon un petit peu extravagante de le montrer, mais ça reste plausible par rapport à comment l’histoire évolue.

D’autant plus dans ce tome où on découvre plus en détails la nouvelle application Dead Tube Neo. Mais également Eno qui se retrouve impliquée dans toute cette histoire et qui va devoir sortir du contenu malgré elle pour pouvoir survivre. C’est sûrement le personnage le plus « normal » qu’on découvre depuis le début de l’histoire : on sort un peu de ce cadre où le sang et les abus sexuels sont banalisés, puisqu’Eno ne vit pas bien de se retrouver impliquée.

C’est plutôt une bonne chose même si j’espère qu’on découvrira bientôt qui est derrière tout ceci, parce que je trouve que ce manga commence à traîner en longueur.

En bref

On a l'habitude avec Dead Tube : il ne faut le comparer à aucun autre manga ou code. C'est un manga sadique, qui banalise la violence et montre du doigt l'influence des réseaux sociaux. Malgré tout, même lorsqu'on apprécie l'univers, au bout de 15 tomes, ça commence à traîner en longueur et l'apparition d'une nouvelle plateforme ne change pas la donne.

5
Niwo Suivre Niwo Toutes ses critiques (426)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de DEAD Tube
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Boutique en ligne
7,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)