Pour une enfance en Arabie Sattoufite

L'Arabe du Futur est un petit roman graphique de piètre qualité imprimé sur du papier spongieux sur lequel l'encre bave comme c'est pas possible. Ce premier volume est une petite autobiographie très méconnue...un peu passé à la trappe. Le nom de Riad Sattouf est vite passé aux oubliettes dans le monde très cloisonné et select de la bande dessinée...

Trèves de folles blagounettes...L'Arabe du Futur est bien évidemment l'un des plus gros bestsellers dans le domaine de la bd et plus spécialement dans le domaine du roman graphique. Dans ce dernier domaine, sans trop m'avancer, il ne serait pas étonnant que la fameuse série autobiographique de Riad Sattouf soit le roman graphique le plus vendu à chaque parution d'un tome. Le dessinateur fait la promotion de sa bd sur différentes chaines et émissions. Riad Sattouf est aussi l'auteur et dessinateur des Cahiers d'Esther, une autre biographie portée sur une véritable jeune fille du nom d'Esther dont nous suivons son quotidien depuis ses 11 ans. Mr Sattouf est également l'auteur de Pascal Brutal chez Fluide Glacial pour une excursion pleinement humoristique. Pour ma part, outre L'Arabe du futur et les Cahiers d'Esthers, j'ai un petit coup de coeur pour La vie secrète des jeunes dont le premier volume m'avait plutôt marqué et dans lequel on retrouve un Riad Sattouf à l'oeil aiguisé prêt à croquer délicieusement la malice mais aussi la cruauté du quotidien...Enfin, ajoutons que Riad Sattouf est aussi le réalisateur de deux films Les Beaux Gosses et Jacky au royaume des filles. Ces deux films sont interprétés par le génial Vincent  Lacoste que nous allons retrouver à la rentrée à l'affiche... de la nouvelle bd de Riad Sattouf intitulée Le jeune acteur qui doit paraître le 4 novembre ! Une nouvelle bio dessinée, un genre que Sattouf apprécie particulièrement et qui donc s'est illustré pleinement avec L'Arabe du Futur

Peu avant le premier volume de L'Arabe du futur, il y avait déjà quelques envies d'autobiographies de la part de l'auteur comme Ma circoncision ( qui ne doit plus être commercialisé) et dont on retrouve le sujet dans la série susnommée. 

Au risque de ne pas être original dans mon avis, je rejoins tout à fait l'engouement autour de L'Arabe du Futur. C'est une excellente bd autobiographique ni plus ni moins, une autobiographie pas vraiment repliée sur elle-même parce qu'elle a le mérite de jouer avec les sentiments de son lecteur.

Dans ce premier volume, fort de son passage chez Fluide Glacial, Mr. Sattouf nous fait rire, dépeint une réalité qui peut nous paraître absurde  mais l'auteur nous met aussi un peu mal à l'aise, nous touche par ce regard sans fard qu'il porte sur son enfance partagée donc entre la Lybie, la Syrie mais aussi la France. Riad Sattouf est un observateur. C'est un indéniable talent qu'il a prouvé avec La vie secrète des jeunes mais dans cette série autobiographique, l'auteur observe ses propres souvenirs qu'il déclare retracer avec réalité. Il garde en tête ses souvenirs, sa jeunesse et nous avons droit à un récit comico-tragique de première ampleur.

Dans ce tome 1, Riad Sattouf commence à nous parler de son enfance jusqu'à l'âge de 6 ans environ. Il nous fait d'abord découvrir ses parents. Sa mère est plutôt effacée dans ce premier volume. C'est tout simplement une femme qui suit son mari sans l'ouvrir mais dont on finit par sentir la fatigue. Par contre, si il y a bien une figure extrêmement présente dans cette bande dessinée, c'est bien la figure du père. Mr Sattouf -père est un personnage contrasté qui prônait le panarabisme , le progressisme, un monsieur qui a eu la chance d'avoir fait ses études à la Sorbonne mais qui pouvait se révéler à sa manière réac' et assez borné. Entre les deux, il y a forcément le petit Riad et ses long cheveux blonds qui l'ont accompagné une bonne partie de son enfance. 

Une autobiographie à hauteur d'enfant, un point de vue parfaitement exploité par le dessin de Riad Sattouf. C'est un trait simple tout en rondeur, un style qu'on pourrait juger de faussement naïf mais qui se révéle assez immersif dans le regard autour de la Syrie et de la Libye. De plus, un excellent jeu de couleurs tout en bichromie apporte beaucoup de rythme à ce premier volume qui nous fait voyager de la Syrie de Kadhafi à la Libye d'Hafez Al-Assad en passant par la France et la Bretagne. Des personnages haut en couleurs défilent dans cette vie au gré des souvenirs de l'auteur. 

D'une certaine manière, Riad Sattouf donne le meilleur de son dessin tout en fraîcheur qui contribue à rendre ce récit plutôt accessible et emmené par la voix-off  et sobre de l'auteur calquée sur cette enfance mouvementée.

L'Arabe du futur est un plaisir de lecture dans lequel le style allègre de l'auteur se combine parfaitement avec ce regard d'enfant, un regard qui ne juge pas et qui est le plus à même de retranscrire ce ton tragi-comique qui fait de cette bd un titre plutôt unique en soi. 

En bref

Retour sur une lecture d'une bd dont le succès est toujours aussi bien mérité. Avec ce premier volume de L' Arabe du Futur, Riad Sattouf signe une autobiographie enlevée porté par un dessin faussement léger pour un récit sans concession, parfois drôle, parfois cruel et porté par une fascinante figure paternelle tout en contradictions.

9
Positif

Un succès mérité pour une autobiographie à la fois enlevé et honnête

Une vision d'humour et de cruauté à travers ce regard d'enfant voguant entre plusieurs cultures

La figure du père parfois gonflante, parfois drôle, asez fascinante

Negatif

Une mère un peu en retrait dans ce premier volume

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (258)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de L'arabe du futur - Une jeunesse au Moyen-Orient (1978-1984)
Boutique en ligne
20,90€
Boutique en ligne
20,90€
Boutique en ligne
20,90€
Boutique en ligne
20,90€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)