9

Critique de X-men - X of swords #1

par Ben-Wawe le sam. 16 oct. 2021 Staff

Rédiger une critique
Les X-Men plongés dans le début intense d'une saga Heroic-Fantasy épique et prenante

Jonathan Hickman et sa troupe d'auteurs dirigent les destinées des séries X-Men depuis plusieurs mois, et le choc des mini-séries House of X / Powers of X. Il est temps de toutes les réunir dans un crossover... qui surprend, par son orientation, ses thèmes et ses révolutions !

Le titre X-Men a récemment révélé que Krakoa, désormais siège et Nation officielle de la Mutanité, n'était pas la seule île consciente. Elle est rejointe par un bout d'Arakko, sa jumelle, mené ici par Invocateur... le petit-fils d'Apocalypse. La série Excalibur souligne les liens profonds entre En Sabah Nur et les Mutants, mais surtout Krakoa, en le plaçant comme maître mystique des secrets.
X of Swords 1/4 prolonge cela, et ce premier tome sur quatre révèle enfin la véritable histoire d'Apocalypse, dans plusieurs épisodes cohérents et intenses.

Tout commence par un prélude explicatif bien réalisé dans
X-Men n°12. Il y a des millénaires, Krakoa et Arakko n'étaient qu'un : Okkara, foyer des Mutants. Une horde démoniaque venue de la dimension sombre d'Amenth l'a attaquée et, pour sauver la Terre, Apocalypse a dû séparer et sacrifier Okkara mais aussi.. sa famille.
C'est pour préparer autant leur sauvetage que l'ultime lutte contre Annihilation, divinité maléfique d'Amenth, qu'En Sabah Nur agit depuis pour assurer la survie des plus forts sur Terre.
Hélas, la résistance d'Arakko a cédé, les proches d'Apocalypse ont chuté et Krakoa doit désormais faire face à ses responsabilités.
Ces éléments sont précisés par Jonathan Hickman et Leinil Francis Yu, par la voix d'Invocateur. Le numéro est essentiellement descriptif, avec nombreux flashbacks, mais l'ensemble bénéficie d'un souffle, d'une puissance dramatique et guerrière qui fonctionne vraiment bien. Les dessins de Leinil Francis Yu  suivent son style : ceux qui aiment adoreront, ceux qui n'aiment pas ne changeront pas d'avis.

Tout s'accélère dans l'immense et énergique X of Swords : Création. Les troupes d'Amenth et d'Arakko approchent de Krakoa, via l'Outremonde, dimension et Nexus des Réalités. Ils conquièrent l'un de ces royaumes, et des éclaireurs krakoans reviennent traumatisés. Le Conseil Secret de Krakoa refuse de s'impliquer, et Apocalypse mène quelques volontaires héroïques.
Hélas, les tarots mystiques sont tirés et le destin est en marche. Les trahisons se révèlent. Les proches deviennent ennemis. Apocalypse chute, tandis que les âmes nobles souffrent. Arakko veut tout ravager mais Opal Luna Saturnyne, Majestrix omniverselle et manipulatrice troublante, négocie un affrontement différent.
Un tournoi sera organisé. Dix combattants d'Arakko, dix combattants de Krakoa ; qui doivent tous récupérer une épée, pour s'affronter. Et les prophéties se bousculent, tandis qu'un X-Man tombe.
Cet épisode spécial est extrêmement dense et puissant. Les scénaristes Jonathan Hickman et Tini Howard proposent énormément de rebondissements, d'événements et de révélations qui donnent le tournis. Les auteurs imposent un contexte d'Heroic-Fantasy qui peut surprendre pour les X-Men, mais ça fonctionne formidablement bien ici. Notamment avec la figure d'Apocalypse, littéralement bouleversé et bouleversant.
Les apports ont du sens, Opal Luna Saturnyne est mordante, les drames sont touchants, tandis que les dessins de Pepe Larraz sont aussi beaux que dynamiques, avec une énergie épatante.

X-Factor n°4 gère les conséquences immédiates et dramatiques. Les volontaires reviennent vaincus, les blessés sont nombreux et le protocole de résurrection est enclenché pour le décédé. Mais cela se passe mal... car quiconque meurt en Outremonde ne peut être ressuscité !
Les Mutants prennent conscience que le tournoi pose un danger de mort définitive, alors qu'Apocalypse est affaibli et renvoyé à ses responsabilités. Polaris, devenue prophétesse d'Opal Luna Saturnyne, révèle les indices sur armes et combattants. Les tambours de guerre grondent.
Leah Williams rédige un scénario pertinent et touchant, qui relativise la facilité de résurrection mais surtout montre bien l'émotion des survivants et futurs combattants. La suffisance X-Men s'érode, alors que le travail sur Polaris demeure plein de douceur et d'humanité. Carlos Gomez propose des planches efficaces, à défaut d'être bluffantes, dans un style très inspiré par Mark Brooks.

Wolverine n°6 et X-Force n°13 forment un diptyque sur Wolverine, parti trouver l'épée qui lui est dédiée : une Lame Muramasa, du nom du forgeron si inspiré et dangereux. Logan mène sa quête à Krakoa et au Japon, tandis qu'Arakko libère un autre combattant élu – Solem, assassin absolu et charmeur machiavélique. Tous deux se croisent alors que la piste de Muramasa mène à la Main, à leur divinité la Bête... et, tout simplement, en Enfer.
Benjamin Percy profite d'être scénariste des deux titres pour diviser sa petite mais agréable saga sur Wolverine. Il maîtrise bien son personnage, et Solem est une figure troublante, qui apporte un beau contrepoint à Logan. Viktor Bogdanovic dessine l'ensemble avec dynamisme et force, dans un style parfois brouillon, très inspiré de Greg Capullo, mais avec une belle énergie.

En bref

X of Swords 1/4 est un début énergique et épique. Les auteurs coupent leurs intrigues sur la vie à Krakoa et les ennemis habituels, pour révolutionner l'Histoire des Mutants. La nouvelle version s'étend sur des millénaires, et offre une saga d'Heroic-Fantasy dense et brutale. Le pari est audacieux mais ce début est réussi, avec beaucoup d'apports pertinents et un Apocalypse soudain bien plus intense et profond. Les épisodes sont bons, le souffle est puissant et les menaces sont réelles. Epatant et prenant !

9
Positif

Des apports surprenants mais très réussis sur l'Histoire des Mutants.

Une intrigue et une ambiance Heroic-Fantasy épiques et intenses.

La nouvelle stature d'Apocalypse, très touchante et cohérente.

Negatif

Un retcon sur l'Histoire des Mutants qui est quand même énorme, et n'est révélé que maintenant ; ça fait un peu « gros ».

Les figures d'Arakko, peut-être trop « méchants et sombres ».

Devoir attendre la suite !

Ben-Wawe Suivre Ben-Wawe Toutes ses critiques (15)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 1 0 Commenter !
Autres critiques de X-men - X of swords
Boutique en ligne
16,00€
Boutique en ligne
16,00€
Boutique en ligne
16,00€
Boutique en ligne
16,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)