7

Critique de Moriarty #12

par Tampopo24 le dim. 30 janv. 2022 Staff

Rédiger une critique
Et les masques tombent !

Alors que je ne misais pas grand-chose sur ce tome pendant la première moitié de celui-ci, j'ai été totalement surprise et emballée par la fin que les auteurs ont su proposer et qui rejoint enfin ce que j'attendais de la série !

Depuis un moment, je peste parce que la série qui a beau s'appeler Moriarty, met surtout Sherlock en avant. Alors forcément quand j'ai vu que nous étions en plein dans les histoires de Mary, John, Sherlock et Milverton au début, j'ai un peu levé les yeux au ciel. Pas que ce soit désagréable à lire mais ce n'était pas ce que je cherchais ici. Si j'avais eu envie de replonger dans les histoires de notre détective londonien j'avais pour ça les romans originels ou la série de Moffat. Cependant, les auteurs du manga ont su agréablement me surprendre par la suite, ce qui me fait totalement revoir mon avis.

En effet, cette histoire avec Milverton, qui est un magnat de la presse en apparence, mais surtout un vrai psychopathe qui se délecte du malheur et de la détresse qu'il fait tomber sur les gens, est en fait un superbe élément déclencheur dans notre saga. Certes, il vient un peu tard, au bout de 12 tomes, mais il a le mérite d'être là. Grâce à lui, nous suivons d'abord de manière assez drôle et cocasse face film policier humoristique, un Sherlock et un Watson qui vont tenter de se venger de Milverton qui fait chanter la fiancée de ce dernier. La première confrontation est un modèle de ridicule et de caricature poussé à l'extrême. Puis le mouvement suivant de Sherlock visant à s'introduire chez lui est plus de drôlerie avec un joli de dupes. Mais c'est surtout après que cela prend une autre dimension.

En effet, dans la dernière partie du tome, toutes les pièces s'assemblent et alors, la vraie toile se révèle de manière percutante. On réalise que Milverton est effectivement un génie, il est parvenu à réunir les deux figures centrales de l'histoire pour que le voile tombe pour chacun. Ainsi, ce génie de la manipulation met face à face Sherlock et Moriarty à visage découvert pour la première fois et c'est jouissif. Assister devant nos yeux à la réunion de toutes ces intelligences après avoir élaboré un plan aussi complexe et diabolique est excellent ! J'ai adoré la mise en scène classique mais percutante avec ce moment où ils sont tous entre quatre yeux arme au point en pleine tempête dans une demeure esseulée battue par les vents. Cela dégage une pression dingue dont la bulle vient éclater par la réalisation que fait Sherlock sur ce qu'il savait, réalise et devine de la suite. Non, c'est vraiment excellent. Le point d'orgue de la série jusqu'à présent.

Oui, j'avais trouvé Milverton et son histoire archi caricaturale, mais je ne regrette pas de l'avoir suivi pour arriver à ce stade de l'intrigue, qui relance enfin vraiment l'histoire dans la direction que j'attendais depuis le début : la véritable confrontation en connaissance de cause des deux génies que sont Moriarty et Sherlock. Cela promet énormément pour la suite et encore plus avec les dernières paroles de Liam.

En bref

Moriarty a toujours été une série ambivalente pour moi, avec une dimension policière et criminelle qui me plaît, mais souvent une forme un peu trop légère et déjà vue qui m'agaçait, me donnant le sentiment de perdre mon temps malgré son potentiel. Les derniers moments de ce tome ont enfin révélé celui-ci et je croise fort les doigts que les auteurs poursuivent désormais sur cette ligne pour nous offrir le duel d'intelligences qu'on attend depuis le début dans ce décor de dénonciation des abus des puissants. Je n'ai jamais eu aussi hâte.

7
Positif

Une histoire à la mise en scène dynamique

Des histoires qui se laissent bien lire

Puis une rupture qui percute le lecteur et lui offre enfin ce qu'il attend

Un final détonnant

La confrontation tant attendue qui est là

Une mise en scène excellente

D'énormes promesses pour la suite

Negatif

Un début caricatural à l'extrême

Une énorme sensation de trop peu et déjà vu

Une série qu'on aurait pu baptiser Sherlock et non Moriarty pendant trop de chapitres...

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (859)
Autres critiques de Moriarty
7
Moriarty T.13

Moriarty T.13 Staff

Lire la critique de Moriarty T.13

6
Moriarty T.11

Moriarty T.11 Staff

Lire la critique de Moriarty T.11

Boutique en ligne
6,95€
Boutique en ligne
6,95€
Boutique en ligne
6,95€
Boutique en ligne
6,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)